Catégorie : Vidéos

8

Méfiez-vous des cartes, pas des migrants : les réfugiés syriens.

Depuis 2011, la Syrie est en proie à une violence inouïe, mettant des millions de gens sur les routes de l’exode. Rappelons que ce conflit est né d’un mouvement de contestation pacifique, dans le souffle libérateur des printemps arabes contre le régime de Bachar El-Assad. Ce mouvement fut réprimé dans le sang. Depuis, la situation n’a eu de cesse de se complexifier et de s’internationaliser avec l’entrée dans le jeu de groupes djihadistes et de puissances étrangères. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), cette guerre aurait causé la mort de plus de 353 000 personnes en 7 ans,...

0

[Débat] Cartes et graphies des migrations

Le 13 février dernier, j’ai eu le plaisir de participer à l’organisation de l’une des conférences coordonnées par Laurent Meyer, un collègue sociologue à l’IFSTTAR, et organisée dans le cadre du cycle Cartographies sensibles de la Ville. Ce cycle est le fruit d’un partenariat réunissant l’IFSTTAR, Le MOTif et Arcadi Île-de-France en lien avec le Campus Paris-Est « Ville durable ». L’objectif est de susciter l’échange entre chercheurs, écrivains et artistes autour d’expériences artistiques et scientifiques en milieu urbain.   Cartes et graphies des migrations : réinventer les représentations Cette 5e édition nous a permis d’écouter sur la scène de...

0

[Débat] Cartographies alternatives et artistiques

Le 27 avril 2017, j’ai été invitée à participer à une table ronde organisée par la Direction scientifique de l’IFSTTAR (Laurent Meyer) dans le cadre du cycle Cartographies sensibles de la Ville. Ce cycle est le fruit d’un partenariat réunissant l’IFSTTAR, Le MOTif et Arcadi Île-de-France en lien avec le Campus Paris-Est « Ville durable ». L’objectif est de susciter l’échange entre chercheurs, écrivains et artistes autour d’expériences artistiques et scientifiques en milieu urbain. Ce débat à rassemblé sur la scène de la Maison de la Poésie à Paris : – Emmanuel Rubin, écrivain et géographe ;– Françoise Bahoken, géographe...

0

Les cartes de l’Atlas de Migreurop, expliquées par Olivier Clochard

Riches et pauvres : deux mondes en visa vis (page 79)   Les camps de l’Union européenne (page 43)   La violence des mots (page 125)   L’encampement et l’errance des migrants dans les rues de Paris (page 51)   Pour en savoir plus : http://www.armand-colin.com/atlas-des-migrants-en-europe-3e-ed-approches-critiques-des-politiques-migratoires-9782200616854

0

Le cas du « left-to-die boat »

  Camarades cartographes, pas de long bla bla aujourd’hui. Je tenais juste à porter à votre connaissance ce magnifique récit cartographique réalisé par Charles Heller et Lorenzo Pezzani en 2014. Ce film raconte en 17 minutes, l’histoire tragique du « left-to-die boat », un bateau pneumatique avec à son bord 72 migrants qui ont quitté la Libye en mars 2011 en direction de l’Europe. Très vite en panne de carburant, le bateau finira par dériver jusqu’à s’échouer à nouveau sur les côte libyenne 14 jours plus tard. Sur 72 passagers, 63 ont perdu la vie, dont 20 femmes et 3 enfants. Ce qui...

0

Cartographies, morts et migrations

Camarades cartographes, je vais encore une fois vous parler de cartographie, Europe et migrations. Mais cette fois-ci, au lieu d’écrire, je vais vous parler directement, à travers une vidéo. En 20 ans, au moins 30 000 migrants sont morts ou portés disparus en essayant de rejoindre l’Union européenne. Depuis 2004, le réseau Migreurop s’attache à mettre en carte cette information. Au fil des mises à jour, une frontière mobile se dessine permettant d’appréhender la « géographie des morts » aux portes de l’Europe et son évolution. Mais au-delà de l’aspect strictement analytique, la carte ainsi dessinée devient un argument politique radical...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search