Carnet (neo)cartographique Site

0

GEOVISU : Cartographie des trajectoires socio-spatiales et psycho-cognitives

Le 15 et 16 novembre 2022, s’est tenu à la MSH de Poitiers, les ateliers Géovisu en partenariat avec le Labex SMS de Toulouse. Cet atelier, co-construit avec l’UMR Migrinter était en mode hybride entre Toulouse et Poitiers. Géovisu ? Késaco ? Menées sous forme d’ateliers pratiques, Géovisu portent sur les techniques de représentation (carto)graphique (statique ou interactive). A partir de matériaux très complexes collectés par des chercheur.es, doctorant.es ou ingénieur.es, un petit collectif (à géométrie variable) s’interroge sur les types de représentations possibles. Ces réflexions s’inscrivent alors dans une démarche de recherche sur la structuration des données, la sémiologie...

0

Une occupation théorique du sol basée sur le nombre d’habitants

Préambule : Ce travail s’inscrit dans le cadre des réflexions collectives menées dans le cadre du projet Tribute to Tobler – TTT. pour redévelopper les méthodes de Tobler dans des environnements contemporains de géovisualisation. Ce billet est une traduction libre en français du Notebook Theoretical Landcover [accéder] réalisé par Philippe Rivière (Visions Carto) et publié pour le #30DayMapChallenge de 2021 : Day27-Land. La surface bâtie et le rayon équivalent des agglomérations peuvent être estimés avec une grande précision à partir de la connaissance du nombre d’habitants. Waldo R. Tobler (1969). Cette citation de Tobler est extraite de l’article “Satellite Confirmation...

0

[Expo] Lames de fond… du trafic maritime

Quelques lignes pour présenter le travail artistique de Capucine Vever réalisé lors d’une résidence au Sémaphore du Créach’ sur l’île de Ouessant, été 2018, association Finis Terrae. Capucine Vever s’intéresse à l’esthétique de la data, notamment à la celle de la flowmap. Elle cartographie les flux issus du trafic et des circulations maritimes, comme les cartographes. Quel bonheur. Qui avait dit que tous les cartographes n’étaient pas des artistes ? Ou qu’un travail artistique ne participait pas de la cartographie ? Je plaisante, c’est juste pour voir si vous, oui vous, le lecteur ou la lectrice, suivez. 😉 Quoi qu’il...

0

Pycno map : Interpolation pycnophylactique d’une choroplèthe

Préambule : Le travail réalisé ici sur les cartes choroplèthes s’inscrit dans le cadre des réflexions collectives menées dans le cadre du projet Tribute to Tobler – TTT. pour redévelopper les méthodes de Tobler dans des environnements contemporains de géovisualisation. Ce billet est une traduction libre en français du Notebook Ann Arbor pycnophylactic [accéder] réalisé par Philippe Rivière (Visions Carto) et publié pour le #30DayMapChallenge de 2021 : Day26-Choropleth. Il fait écho au Notebook Choropleth Map without intervals? réalisé par Laurent Jégou [accéder] et présenté ici. Contexte Les cartes présentées ci-après sont un développement en .JS dans l’environnement Observable de la...

0

Potentiel cartographique continu de flux de 1$

Le travail réalisé ici s’inscrit dans le cadre des réflexions collectives menées dans le cadre du projet Tribute to Tobler – TTT. visant notamment à redévelopper les méthodes de Tobler dans des environnements contemporains de géovisualisation. Ce billet reprend des éléments présentés, d’une part, par Étienne Côme (Univ. Gustave Eiffel) sur le carnet observable ttt-poisson-potential [accéder], d’autre part, des éléments traduits librement en français du notebook Potential dollar flows. A remake of Waldo Tobler’s potflow maps [accéder] réalisé par Philippe Rivière (Visions Carto) et publié lors du #30DayMapChallenge de 2021 – Day 29. NULL. En proposant cette relecture du programme...

0

Flux de dollars/Routing dollars

Préambule : Le travail réalisé s’inscrit dans le cadre des réflexions collectives menées dans le cadre du projet Tribute to Tobler – TTT. pour redévelopper les méthodes de Tobler dans des environnements contemporains de géovisualisation. Ce billet est une traduction libre en français du Notebook Routing Dollars [accéder] réalisé par Philippe Rivière (Visions Carto) et publié pour le #30DayMapChallenge de 2021 : Day20-Movement. Philippe est un contributeur régulier et efficace de TTT. Nous l’en remercions vivement ! [Les ajouts à la traduction sont placés entre crochets]. La cartographie présentée ici est une relecture de celles initialement présentées par Waldo Tobler,...

0

Régionalisation, circulation et accès à la résidence

La deuxième partie de l’Atlas des Migrations dans le monde est consacrée aux Espaces régionaux de libre circulation. Elle s’ouvre sur un texte de Camille Gendrot  (juriste, Univ. Paris 1 Panthéon Sorbonne/ICM) intitulé « Faciliter les mobilités » et sur deux collections de cartes inédites que j’ai réalisées et présente ci-après.   Argument : Pour cartographier les espaces régionaux retenus dans l’atlas de LC, il nous a semblé important d’examiner d’une part, les conditions de la circulation qu’ils offraient (et/ou les entraves à cette circulation pour tou.te.s ou pour certaines personnes) ; de l’autre, celles de l’installation des populations étrangères...

0

L’Atlas des migrations dans le monde (4e ed.)

Le 14 septembre dernier est parue la 4e édition de l’atlas de Migreurop, réseau euro-africain d’associations, de militant·e·s et de chercheuses et de chercheurs, dans l’objectif « de faire connaître et de dénoncer les politiques de mise à l’écart des personnes en migration ». Ce nouvel atlas, dont la réalisation est dirigée par Sara Casella Colombeau est publié chez Armand Colin comme les précédentes éditions. Il est formé de cinq grandes parties agrémentées de photos réalisées ou sélectionnées par Sara Prestianni. Il est également illustré par plus d’une soixantaine de planches composées de une à deux cartes et graphiques produit.e.s...

0

[Revue] l’Atlas bleu et ses map papers

En ce début d’Ocean decade – Décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques au service du développement durable (2021-2030), une “nouvelle” revue de cartographie émerge : l’Atlas bleu – Revue cartographique des mers et des littoraux / Cartographic Journal of Oceans and Coasts. L’Atlas Bleu est en réalité la nouvelle version d’une revue créée en 1994 à l’initiative de Jean-Pierre Corlay, Professeur de Géographie à l’Université de Nantes et directeur de l’Unité de Recherche LETG (à l’époque Unité de Recherche Associée 904 – dynamique et gestion des espaces littoraux), sous la dénomination de l’Atlas Permanent de la Mer et...

0

Comment faire mentir les cartes

Selon l’écrivain Mark Twain, il existe trois types de mensonges : les mensonges, les sacrés mensonges et les statistiques. Et bien sachez-le, c’est encore pire avec les cartes ! On aurait tort, en effet, de considérer que les cartes représentent objectivement des réalités objectives. Et cela est tellement vrai qu’en 1991, un célèbre géographe américain, Mark Monmonnier, publiait un ouvrage qui allait devenir un best seller international au titre explicite : Comment faire mentir les cartes. Son propos : toutes les cartes contiennent des mensonges, qu’ils soient intentionnels ou non. Pis, selon lui, les cartes DOIVENT contenir des mensonges. Échelle, projection, symboles,...

0

Le super moit’ moit’

Il existe mille et une façons de représenter la population d’un territoire sur une carte. Souvent, on choisira de dessiner des cercles plus ou moins gros représentant le nombre d’habitants. Ou alors, on préférera des aplats de couleurs (aka des cartes choroplèthes) si l’on souhaite focaliser sur les densités. Dans les deux cas, des schémas spatiaux se révèlent et permettent de comprendre l’organisation de l’espace géographique étudié. Raison pour laquelle, dessiner une carte est souvent le point de départ de tout raisonnement géographique. Mais au delà de ces 2 techniques de représentation assez classiques, on peut aussi s’amuser à caricaturer...

Carte choroplèthe sans classes, en hachures n&b 0

Des cartes choroplètes sans classes ?

Les recherches de Tobler, bien que fondamentalement inscrites en géographie humaine, impliquent toujours des disciplines connexes et transversales, à savoir les mathématiques pour la formalisation et le traitement numérique, l’informatique pour le développement d’outils et la cartographie pour la représentation des résultats obtenus. Dans ce court article de 1973, W. Tobler interroge le regroupement en classes qui fait partie de la méthode de représentation cartographique en plages de couleurs, les cartes choroplèthes [Lire la définition sur  Hypergeo/chroplèthe]. Il s’agit, en effet, d’une forte réduction de l’information, qui était mise en rapport avec la faible capacité de dessiner des plages de...

0

L’Afrique, un continent isolé dans la mondialisation (situation en 2018)

Indépendamment du choix crucial du système de projection à l’échelle mondiale, les cartographies de migrations mondiales réalisées à l’échelle internationale (au niveau des pays) donnent à voir ces flux démographiques par le seul prisme des États qui peut être vu comme un carcan. Ces flux, parce qu’ils vont s’exprimer entre de nombreuses zones vont être d’autant plus nombreux, et, présenter des amplitudes importantes qui vont conduire à sélectionner l’information à représenter. L’enjeu est ici d’éclaircir leur image (réduire l’effet spaghetti) [1], ce qui suppose généralement de ne représenter que les plus importants, ceux qui sont jugés significatifs. Ces derniers vont...

2

Le plan du cours de cartographie analytique Tobler (1969)

Cartographie statistique et cartographie analytique Tobler, qui s’est d’abord intéressé à la Cartographie statistique (voir), s’est vite rendu compte que l’expression était insuffisante pour couvrir tous les domaines de l’enseignement qu’il allait dispenser. Il propose ainsi l’expression Cartographie analytique qu’il définit dans un document de travail (Tobler, 1975) – en cours de traduction – qui sera par la suite publié (Tobler, 1976, 1977). La cartographie analytique est un enseignement de géographie que l’auteur dispense à partir de 1969 (à vérifier) et qui intéresse différents sujets de la cartographie : les mathématique, l’informatique, les techniques ou encore la cartométrie (Tobler, 1975)....

0

Statistical cartography : what is it ?

Les recherches de Waldo R. Tobler, bien que fondamentalement inscrites en géographie humaine, quantitative, impliquent toujours des disciplines connexes et transversales, à savoir les mathématiques pour la formalisation et le traitement numérique, l’informatique pour le développement d’outils et la cartographie pour la représentation des résultats obtenus. Concernant la cartographie, Tobler s’est d’abord attaché à décrire la Cartographie statistique, réalisée à partir de données numériques issues de comptages, de dénombrement, d’enquêtes ou encore de recensement, et, qui est plus connue en France sous l’expression Cartographie thématique. Certains auteurs francophones sont d’ailleurs contre l’usage de cette expression “Cartographie statistique” que Tobler a...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search