Carnet (neo)cartographique Site

6

Méfiez-vous des cartes, pas des migrants : les réfugiés syriens.

Depuis 2011, la Syrie est en proie à une violence inouïe, mettant des millions de gens sur les routes de l’exode. Rappelons que ce conflit est né d’un mouvement de contestation pacifique, dans le souffle libérateur des printemps arabes contre le régime de Bachar El-Assad. Ce mouvement fut réprimé dans le sang. Depuis, la situation n’a eu de cesse de se complexifier et de s’internationaliser avec l’entrée dans le jeu de groupes djihadistes et de puissances étrangères. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), cette guerre aurait causé la mort de plus de 353 000 personnes en 7 ans,...

1

Geocovid

— English below — Camarades cartographes, quoi de mieux qu’un globe pour représenter un phénomène à l’échelle globale. Ici, j’ai choisi de représenter les données publiques sur la Covid pour chaque pays du Monde. Réalisée en D3.js [voir], la carte présentée ci-dessus est interactive – le globe tourne et il est possible de survoler les cercles avec la souris pour en connaitre la valeur – et s’appuie sur des données mises à jour quotidiennement – la carte est donc à jour elle aussi. Trois variables sont disponibles : le nombre de décès depuis le début de l’épidémie, le nombre de cas et...

0

Carto et chorégraphie #1. La scène

Dans cartographie, il y a « graphie », dans chorégraphie aussi. Ceci est un premier court billet, d’une courte série, souhaitant examiner les modalités de représentation graphique du mouvement individuel, en mettant en parallèle ceux d’un danseur (du répertoire classique) et ceux d’une personne circulant librement ou non dans un espace géographique.  Pourquoi ? Parce que ça peut toujours servir …  RAPPEL : La cartographie, c’est l’art de créer des cartes (géographiques). La chorégraphie, c’est l’art de créer des ballets (du répertoire classique). Dans les deux cas, il s’agit de produire une image décrivant un phénomène social. Pour comparer ces...

0

Le Flowmapper de Tobler (1979)

PREAMBULE : L’un des objectifs du programme Tribute to Tobler (TTT) consiste à permettre de mobiliser facilement différentes méthodes d’analyse et de cartographie proposées par Waldo Tobler, telles que présentées dans ses articles et supports de communication. Les méthodes et concepts qu’il a mobilisés ont souvent été illustrés par des données analysées à l’aide de programmes développées par l’auteur lui-même, souvent mis à disposition dans une extraordinaire démarche d’ouverture. Il est dès lors possible de les remobiliser voire de les étendre.Atteindre cet objectif de reproductibilité d’analyses anciennes, souvent complexes dans leur exposé et dans leur mise en œuvre suppose d’une...

0

Back to Nuit Debout

— English below — Camarades cartographes, je vous propose avec ce court billet de rentrée, un petit retour en arrière. Au printemps 2016,  la France connaît un grand mouvement social contre la loi travail, avec des grèves et des manifestations massives. C’est sur ce terreau de contestation populaire que né le mouvement Nuit Debout, sur le modèle d’Occupy Wall Street et des Indignés espagnols. Ces rassemblements en plein air ont débuté à Paris le 31 mars et ont duré plusieurs semaines. Mais loin de se limiter à la capitale, ceux-ci en essaimé partout en France. Pour s’en rendre compte, une équipe de...

0

Quelles technologies pour visualiser des flux ?

On ne peut que se réjouir de ce que la cartographie des interactions territoriales, sous la forme de carte flux, participe aujourd’hui pleinement des nouvelles fabriques de la carte, celles qui sont propres au geoweb. Les nouveaux outils – qui à force d’être nouveaux, le sont de moins en moins – apparaissent désormais appropriés par la communauté des géomaticien.ne.s – cartographes – Voir à ce sujet ce billet le blog du Master géonumérique ici. La compétence en développement  largement reconnue comme essentielle pour la manipulation quotidienne de données localisées, l’est désormais pour les données bi localisées, de type flux OD...

0

Quels flux représenter comment ?

PREAMBULE : Ce billet est un rappel en version courte d’une approche classique de cartographie thématique sous la forme de flux origine-destination, que j’ai déjà pu présenter à plusieurs reprises dans différents contextes (voir réf. en fin de billet). Que les initi.é.e.s m’en excusent. Si je propose cette version – billet, c’est pour rappeler ces bases (histoire que l’on sache bien de quoi on parle, parce que cela va nous servir pour la suite) sur lesquelles Nicolas lambert et moi-même nous penchons en particulier dans le cadre du programme Tribute to Tobler TTT pour ré-examiner la partie des travaux de...

0

Avoir le bon flow

— English below — Camarades cartographes, après plusieurs jours d’expérimentations et de développement, je suis heureux de mettre enfin en ligne cette petite application web réalisée en R et D3.js. Ce faisant, je poursuis à la fois ma petite série sur les globes [voir, voir et voir] et les travaux que nous menons conjointement avec Françoise Bahoken sur les représentations possibles d’une matrice de flux [voir et voir]. Ici, c’est la tant décriée flèche qui a été choisie. Je cède donc à mon tour à un travers cartographique que je m’échine pourtant à combattre. Car en effet, les flèches suggèrent un mouvement,...

0

MigrExploreR (2) MigTrends, pour explorer la temporalité des migrations internationales

Par ses alchimies silencieuses, la mondialité diffuse en nous la présence d’un invisible plus large que notre lieu, d’une partie de nous plus large que nous-mêmes. (Patrick Chamoiseau, Frères migrants, 2017) Comment explorer/visualiser aujourd’hui une matrice origine-destination décrivant des migrations genrées entre tous les pays du Monde à plusieurs dates ? Vaste sujet… La seconde piste que nous explorons dans ce billet à deux voix est celle de la composante temporelle des migrations internationales. L’objectif est de pouvoir répondre à des questions telles que : – Quels sont les pays dont le stock de migrant.e.s a augmenté entre 1990 et 2019...

0

La géographie est-elle de gauche ?

Camarades cartographes, nous sommes heureux d’accueillir aujourd’hui le youtubeur MrLughsson qui vient tout juste de sortir ce vendredi une vidéo sur la géographie radicale [voir]. Impossible donc de ne pas en faire écho ici. Bonjour MrLughsson, peux-tu te présenter en quelques mots ? Salut moi c’est Lùghsson, comme vous pouvez vous en douter c’est un pseudo. Je ne suis pas encore très à l’aise avec le fait d’utiliser mon vrai nom… et puis je garde une part de « mystère » comme ça ^^ Peux-tu présenter ta chaîne YouTube ? C’est une chaîne que j’anime depuis 2016 sur laquelle je...

0

Sortir du carcan géométrique

— English below — Camarades cartographies, je reproduis ici un court article paru dans le numéro 27 de la revue Progressistes [voir] qui, à partir de maintenant, est dotée d’une rubrique « cartographie(s) ». Grâce à l’ouverture des données, de nombreuses cartes ont vu le jour pendant le confinement pour représenter l’évolution du coronavirus en France. Mais peu d’entres elles ont essayé de s’affranchir d’un maillage administratif départemental ou régional qui enferme les données dans un carcan qui a finalement peu de sens au regard du phénomène représenté. Les cartes gouvernementales du déconfinement en sont un exemple éclatant [voir]. La carte que nous publions...

0

Le temps, au temps des graphes du Covid-19

Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible, Dont le doigt nous menace et nous dit :  » Souviens-toi ! Charles Beaudelaire, « l’Horloge », les Fleurs du mal Le temps semble vraiment important en cette période de confinement, entre le temps qui passe, celui qu’il fait, le temps qui dure ou la perception d’un temps, infini, la répétition du temps ou plutôt la (non) fréquence des événements, la mémoire de nos déplacements jadis récurrents, l’ancienne périodicité de nos vies … bref, tout ce temps de réflexion sur notre gestion du temps pendant ce confinement apparaît aussi crucial que la gestion de notre espace, que la mise...

0

L’art est dans la cARTe !

Une fois n’est pas coutume, nous accueillons aujourd’hui dans Néocarto, une artiste. Ghislaine Escande est artiste peintre et plasticienne. Avec ses cARTes, elle redessine le Monde et bien plus que cela. Elle nous fait voyager… Nous lui laissons la parole. Je vois que sur votre blog il est question d’analyses cartographiques, de migrants et de  migrations, alors je vais tenter une analyse d’une de mes œuvres qui parle de migration. Et donc de voyages et d’évasion. « J’ai choisi de vous présenter Par tous les chemins, une œuvre réalisée en 2017. Format 100 cm x 100 cm. Peinture acrylique sur...

0

MigrExploreR pour géo-visualiser des migrations internationales

« Et puis je suis parti. Sans guide, sans boussole.Et les cris de ma mère. Par-dessus mon épaule. J’ai pris mon élanUne fois et dix fois. Sauté par-dessus les grilles comme papa.Où aller où ? Où aller ? Où aller où ? Je  ne sais pas où aller… »(Tiken Jah Fakoly, Où aller où ?, 2007) Comment explorer/visualiser aujourd’hui une matrice origine-destination décrivant des migrations genrées entre tous les pays du Monde à plusieurs dates ? Vaste sujet… La première piste que nous explorons dans ce billet à deux voix consiste à proposer un outil cartographique interactif permettant moyennant différents filtrages de...

3

COVID-19 : cartographie(s) d’un débordement

— English below — Camarades cartographes, il n’était pas possible de passer à côté du sujet qui nous concerne tous. J’ai donc réalisé cette série de cartes sur le thème du COVID-19 à partir des données départementales des hôpitaux mises en ligne sur le portail français de l’open data : data.gouv.fr [voir].  Les cartes réalisées avec R sont mises à jour quotidiennement et à votre disposition via l’application en ligne disponible ici [cliquez sur l’image ci-dessous]. Quels choix cartographiques ? On le sait, derrière toute carte il y a un.e cartographe, avec ses arrières pensées, ses idées et ses visées....

4

Migrations, cartes de vents et calligramme cartographique

Comment cartographier le mouvement, les déplacements, les migrations ? Cette question agite le cerveau des cartographes depuis longtemps, car aucune réponse simple ni de consensus n’a jamais été complètement trouvé. Le défi est en effet important. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder comment les déplacements sont en général décrits. En effet, pour décrire un ensemble de déplacements, on utilise généralement une matrice M appelée matrice OD (pour matrice Origine-Destination) qui comptabilise simplement le nombre de déplacements observés entre chaque couple de zones OD. Même si cette matrice est généralement creuse (c’est-à-dire qu’elle contient beaucoup de zéros, un certain nombre...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search