Catégorie : Reflexion

Réflexions sur la néocartographie

Image des flux dans le geoweb 0

L’image des flux spatialisés dans le geoweb

L’apparence des cartes thématiques et leur style sont fondamentaux dans la réception du message qu’elles véhiculent. La communication d’une information de flux par voie cartographique, y compris sur le support géonumérique, ne saurait se départir de la sémiotique qui permet de rendre les cartes (du web) signifiantes. Il importe en effet de rappeler l’importance du langage dans la transmission de l’information en général qui s’appuie sur les composantes de l’image (implantation spatiale), celle des types de flux mis en carte. Aussi le rôle joué par la composante de l’image et l’application de variables rétiniennes aux formes graphiques linéaires perçues. La...

0

Cartographier les émissions de gaz à effet de serre #3/3

Ce billet est le numéro 3 d’une série [Voir #1 et #2] proposée par Cédric Rossi, pour explorer la fabrication d’une carte des émissions de gaz à effet de serre, nationale, puis européenne. Les données SEQE-UE Lors de la publication de la première version de la carte (voir le 1er billet) plusieurs commentaires relevaient des inexactitudes de la base de données source. Un responsable RSE m’a ainsi contacté en me disant qu’ils avaient confondu kilogrammes et tonnes (!) lors de la déclaration, et il est vite devenu évident que le problème était le même pour d’autres. À l’inverse, certains émetteurs...

0

Cartographier les émissions de gaz à effet de serre #1/3

Aujourd’hui nous recevons Cédric Rossi, ex-CTO d’une startup d’urbanisme, en reconversion dans la cartographie engagée. Cédric nous propose une série de trois billets formant une superbe exploration de la fabrication d’une carte des émissions de gaz à effet de serre, nationale puis européenne dont nous avions beaucoup parlé sur les réseaux sociaux. Nous lui laissons la parole. Début février, un ami m’a demandé si je pouvais lui préparer une carte « vite fait » pour répondre à un appel d’offres. Il s’agissait de cartographier les émissions de CO₂ recensées dans le Registre des émissions polluantes (base IREP) du ministère de la Transition...

0

A propos des ordres de grandeur

Camarades cartographes, les chiffres viennent de paraître. L’homme le plus riche du Monde, Jeff Bezos, possède à lui seul 177 milliards de dollars, talonné de près par Elon Musk et ses 151 milliards de dollar. Faramineux n’est-ce pas ? Mais que représentent vraiment ces chiffres ?  Que représente vraiment un million ? Un milliard ? Cent milliards ? Pas si facile de se représenter concrètement ces ordres de grandeur dans nos cerveaux qui ne sont pas faits pour cela. En visualisant ces chiffres sur un simple graphique, que constatons-nous ? Que finalement, un million c’est très peu par rapport à...

0

MigrExploreR la migration mondiale

« … des gens, des milliers de personnes, pas des médusesou des grappes d’algues jaunes mais des gens, petites grandes vieillestoutes qualités de personnes, qui dépérissent et qui périssent,et longtemps vont mourir dans des garrots de frontières,en bordure des nations, des villes et des États de droit… » (Patrick Chamoiseau, Frères migrants)   De tous temps les Hommes ont migré. Et ils ne sont d’ailleurs par les seuls. Les animaux, les plantes, les idées, les biens alimentaires ou les simples consommables ont eux aussi, toujours migré, pour notre consommation courante, nos loisirs. Les personnes que nous sommes aujourd’hui sont le...

1

Géo-graphie des circulations maritimes

Supposons que l’on souhaite cartographier de manière cohérente les mouvements des transports maritimes. Ce billet présente une communication à SAGEO’2016. Elle décrit une famille de solution apportée au problème général de l’effet spaghetti surgissant inévitablement lors de la cartographie de matrices de flux denses. Cette solution consiste à agir sur le fond de carte (maillage de la zone d’étude) afin de le rendre cohérent avec le fond de la carte (une circulation maritime) ; elle relève donc du traitement de l’information géographique sous-jacente à la cartographie de ces flux maritimes. Trois types d’approches sont en effet envisageables pour cartographier un...

0

Les cartes vous manipulent ?

Camarades cartographes, nous sommes heureux d’accueillir dans Néocarto, Marie Dougnac, étudiante à l’ENS de Lyon, qui tente de faire voir la géographie autrement sur sa chaîne Youtube : Archipel. Sachez que vous pouvez aussi la retrouvez tweeter sous le pseudo @BoussoleGeo. Neocarto : Bonjour Marie, quel est le but de ta chaîne youtube ? MD : Son but est de montrer que non, la géo n’est pas une matière théorique et rébarbative consistant à apprendre des atlas par cœur. Au contraire, c’est une discipline concrète, utile, et présente partout dans notre quotidien ! Neocarto : Comment t’y prends-tu pour expliquer...

0

Tout est question de point de vue

Camarades cartographes, je le répète assez souvent de billet de blog en billet de blog, quelles que soient les méthodes et techniques utilisées, et quelles que soient leur complexité, toute carte résulte avant tout d’un processus intentionnel de communication. Les cartes ne sont en effet pas des miroirs reflétant le monde réel mais des constructions intellectuelles basées sur des hypothèses, des parti pris, des savoirs et des savoir-faire. C’est la fameuse trahison des images racontée par René Magritte dans son célèbre tableau (qui inspira d’ailleurs, pour cette raison, le nom du logiciel de cartographie… Magrit). Bref, la carte n’est pas...

0

Carto et chorégraphie #2. Le langage

Ce billet participe d’une courte série souhaitant examiner les modalités de représentation graphique du mouvement individuel en mettant en parallèle ceux d’un danseur (du répertoire classique) et ceux d’une personne circulant librement ou non dans un espace géographique.  Pourquoi ? Parce que ça peut toujours servir … (image d’illustration : crédit F. Bahoken, 2017) Ce second billet porte sur les primitives du langage de la cartographie et de la chorégraphie qui servent à la graphie / notation du mouvement. L’objectif est d’essayer de comparer leurs formalisations en prenant l’exemple de quelques objets communs dans les deux disciplines. PARALLÈLES : La cartographie...

0

Géovisualiser des stocks comme des flux

Une carte de flux est traditionnellement réalisée à partir de données archivées dans un tableau croisé, que l’on nomme une matrice de flux. Par convention, par chez nous du moins, sont mentionnées en lignes les entités d’origine et en colonnes, celles de de destination. Le croisement d’une ligne et d’une colonne décrit une quantité transferée depuis une entité d’origine vers une entité de destination. Cette matrice est donc composé de deux grandes parties exploitables dans un processus de cartographique : – une partie centrale, son cœur, qui décrit cette quantité transférée entre les couples d’origine-destination ;– une partie périphérique, les...

0

Carto et chorégraphie #1. La scène

Dans cartographie, il y a « graphie », dans chorégraphie aussi. Ceci est un premier court billet, d’une courte série, souhaitant examiner les modalités de représentation graphique du mouvement individuel, en mettant en parallèle ceux d’un danseur (du répertoire classique) et ceux d’une personne circulant librement ou non dans un espace géographique.  Pourquoi ? Parce que ça peut toujours servir …  RAPPEL : La cartographie, c’est l’art de créer des cartes (géographiques). La chorégraphie, c’est l’art de créer des ballets (du répertoire classique). Dans les deux cas, il s’agit de produire une image décrivant un phénomène social. Pour comparer ces...

2

Le coronavirus, sur ses webmaps et ses graphes

La pandémie actuelle du coronavirus donne l’opportunité aux (néo)cartographes de proposer des cartes permettant de visualiser les dégâts, l’extension géographique de son influence, les motifs de sa diffusion, avec parfois une profondeur temporelle. Cette production cartographique apparaissant notable, une page récapitulative leur est d’ailleurs consacrée sur le blog collectif de Cartographie(s) numérique(s). L’impressionnant recensement d’images de toutes sortes et de toutes provenance que Sylvain Genevois (2020) propose a « (…) notamment pour [ambition de] développer la prévention auprès des populations. Au delà de l’exemple du coronavirus comme symbole des paniques de notre siècle, l’article vise à esquisser une réflexion sur...

1

Le monde selon Trump : l’archipel palestinien

Camarades cartographes, les cartes twittées par Donald Trump sont décidément très intéressantes. Hier, le président Américain publiait une carte intitulée « Vision for Peace » (qu’on peut traduire par vision pour la paix ou représentation pour la paix) avec le commentaire suivant : « C’est à cela que peut ressembler un futur État de Palestine, avec une capitale dans certaines parties de Jérusalem-Est » [voir]. Je propose ici un court décryptage cartographique à chaud. N’hésitez pas à le compléter dans les commentaires.  Points clés Sur la carte de Trump, le Plateau du Golan fait parti de l’État israélien. Ce territoire syrien, occupé et administré...

1

Le poids des mots

Camarades cartographes, si les choix graphiques (formes, couleurs, tracés, etc) déterminent très largement le message cartographique émis, le choix des mots qui composent la carte est lui aussi loin d’être anodin. Choisir les mots, c’est choisir comment on nomme les choses, comment on désigne une réalité. Et choisir les mots, c’est souvent prendre parti. Je pense bien sûr à cette carte d’Israël repérée lors de la dernière conférence internationale de cartographie en juillet dernier [voir], sur laquelle, au delà du fait que la plateau du Golan y est annexé, le mot Palestine n’y figure pas, les mots “territoires occupés” encore...

0

[Conférence] BÂTIR LA PAIX

Dans le cadre de l’exposition  « VIVRE SON TERRITOIRE »  l’Université Cartographique Citoyenne, Jacques Boutault, Maire du 2e arrondissement de Paris et « les Cafés-cartographiques » vous invitent à la conférence  « Entre Géodésie et Art, Bâtir la Paix » Jeudi 03 Octobre à 19H00 – Espace JEAN DAME – 17, rue Léopold Bellan, Paris 2e – Métro SENTIER. Présentation-Expertise: Armelle COUILLET, Présidente de l’Association ´les Cafés-cartographiques’. Cartographe UMR 6266 du CNRS-Normandie Université, Université de Rouen. Coordination et restitution des travaux cartographiques de Battir depuis Mai 2012: Jasmine DESCLAUX-SALACHAS, Directrice général de l’Association ´les Cafés-cartographiques’. Cartographe. Fondatrice des Cafés-cartographiques (Octobre 1999). De la mise en œuvre locale des relevés...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search