Auteur : Françoise Bahoken

0

L’émigration européenne en 1951

On souligne beaucoup ces derniers temps – en le plaçant au centre des débats – le fait que les pays d’émigration contemporaine soient ceux du sud, notamment ceux d’Afrique qui provoqueraient un afflux important de réfugiés en direction du Nord, en direction de l’Europe de l’Ouest. C’est entre autres oublier qu’il fut un temps, pas si ancien que cela, c’était plutôt les populations du Nord, en particulier celles d’Europe occidentale qui émigraient en direction de pays du sud. La carte ci-dessous a été réalisée à partir d’informations disponibles dans le « … Rapport présenté par le Directeur Général au Conseil...

0

La France, seul pays des droits de l’homme ?

La revue De Facto propose un dossier intitulé Et si la France se retirait des conventions internationales ? », coordonné par Émeline Zougbédé, Ségolène Barbou des Places et Michel Agier, à l’intérieur duquel figure l’article « « France, pays des droits de l’homme ». Ce qu’en disent les conventions et accords » auquel j’ai participé. Extrait.   Certaines voix déplorent régulièrement que la souveraineté de la France en matière de gouvernance des migrations est contrainte par un sérail de conventions internationales. C’est oublier que la France, loin d’être le seul pays des droits de l’homme, conclut aussi des accords de...

0

Je demande la route, d’OSM

 « Je demande la route » est une expression courante utilisée en Afrique noire (et peut-être ailleurs) pour indiquer à l’assistance qu’on souhaite partir, qu’on veut « prendre la route », autrement dit « aller vers la route » – on y dit d’ailleurs : « aller en route » (pour attraper un taxi, un véhicule). Bref. Dans le présent billet, il ne s’agit pas d’aller vers la route, mais plutôt de faire venir la route à soi, enfin, de télécharger un fichier de routes (ou autre) depuis un serveur distant pour réaliser rapidement une cartographie d’un réseau de routes,...

0

AR9 (carto)graphies et (géo)visualisation de Données

Ce billet reprend des éléments de la proposition d’axe de recherche « (carto)graphies et (géo)visualisation de Données » [accéder au site] rédigée collectivement par une équipe pluridisciplinaire de porteurs et porteuses composée de Françoise Bahoken, Anne-Christine Bronner, Étienne Côme, Robin Cura, Nicolas Lambert et Boris Mericskay, pour le renouvellement du GdR MAGIS (2022-2027) du CNRS. Présentation Le renouvellement pour 5 ans du Groupement de recherche du CNRS sur les Méthodes et Applications pour la Géomatique et l’Information Spatiale (GdR MAGIS) donne lieu à un nouvel axe de recherche (AR) dédié aux (carto)graphies et (géo)visualisations de données (AR9) ; le texte...

0

Le charme d’Herbin

L’Alphabet plastique d’Herbin, j’ai dû le redessiner et par conséquent essayé d’en savoir un peu plus pour pouvoir le présenter rapidement. Morceau choisi. « Comme la musique, la peinture a son propre alphabet qui servira de base à toutes les combinaisons de couleurs et de formes ». Auguste Herbin (1949). L’alphabet plastique d’Herbin L’Alphabet plastique d’Herbin (1882-1960) est un abécédaire « plastique » composé de cinq formes géométriques, des 26 lettres de l’alphabet, des 7 notes de musique et d’un ensemble de couleurs nuancées. La combinaison (lettre/note, forme, couleur) permet de créer des œuvres picturales d’apparences abstraites parce que fondées...

0

[TTT] Traductions

Préambule : Le projet Tribute to Tobler (TTT) s’intéresse aux différents éléments de la production scientifique de Tobler. L’un d’entre eux concerne les textes de l’auteur, ceux qui ont été publiés dans des revues mais aussi ses notes de recherches et autres documents non publiés. Si les textes peuvent être examinés selon différentes perspectives, l’une d’entre elles concerne leur traduction en français. Une série TTT – traductions, réalisée en collaboration avec Laurent Beauguitte, s’ouvre ainsi avec ce premier texte de Tobler (1969). [Voir]   La série TTT – Traductions Les textes de Tobler étant logiquement en anglais, nous avons décidé...

0

Les variables cartographiques du flux

Cette figure présente les principales variables mobilisées pour réaliser un graphe ou une carte de flux origine-destination.   Les variables de l’image (Bertin, 1967) servent de composante à la carte : elles caractérisent son implantation spatiale et sa géométrie qui vont servir de support à la représentation. L‘implantation spatiale géométrique d’un flux est soit bi ponctuelle, soit linéaire tandis que l‘implantation graphique d’un flux (sa géométrie) est généralement linéaire. Les variables visuelles (ou variables rétiniennes) servent à enrichir la représentation graphique [1] en général, sa sémantique symbolisée, pour un flux, par une (poly)ligne et un couple de points d’origine et/ou...

0

Cartographie du métissage de peau

En 2001, Ingrid Mwangi, artiste plasticienne germano-kényanne, née à Nairobi en 1975, réalise un duo d’œuvres cartographiques sur le thème du métissage de peau.   Les oeuvres Static Drift 1 and 2 (Dérive statique 1 et 2) – 75 x 110 cm chacune sont visibles au National Museum of Women in the Arts de Washington. Elles peuvent être téléchargées en pleine résolution ici sur le site de l’artiste. Ces œuvres sont des photographies du propre corps de l’artiste utilisé comme support de deux cartographies obtenues au pochoir : l’une de l’Afrique et l’autre de l’Allemagne. Mwangi Hutter. Static Drift, 2001...

0

La jointure totale/partielle en cartostats

La jointure attributaire [voir ici] réalisée habituellement en cartographie statistique pour apparier des informations géographiques et statistiques localisées [et non pour effectuer des requêtes visant à générer des sous-populations], dans un objectif de cartographie thématique, n’est pas toujours totale. Elle peut être partielle, ce qui – contre toute attente – peut aussi être un avantage. Explications. Qu’est-ce qu’une jointure totale ? Une jointure totale(ment) réalisée signifie que l’ensemble des entités disponibles dans le fond de carte sont également disponibles dans le fichier de données, elles sont de ce fait toutes mises en relation les unes avec les autres. Dans ce cas,...

2

La jointure en Cartostats

Pour les personnes qui débutent en cartographie, je dépose ici ce graphique initialement réalisé pour mes étudiant.e.s de niveau L1/L2 afin de leur expliquer pourquoi/comment faire cette fameuse jointure sans laquelle il n’est pas[1] possible de représenter des données statistiques qui sont disponibles dans un fichier distinct du fond de carte – parce que ce fichier contient des données qui résultent de traitements réalisées par ailleurs, et est disponible au format d’un tableur ou d’un fichier texte (.txt, .csv par exemple). A quoi ça sert ? Réaliser une jointure est une opération fondamentale en cartographie statistique qui sert à distinguer les...

0

[Book] Atlas in a Day:migration

En voilà une jolie expérience de cartographie collective pour produire un Atlas sur le sujet général des migrations. Le 5 octobre 2019, près d’une cinquantaine de cartographes situés en Amérique du Nord, au Panama et en Nouvelle-Zélande se sont réunis autour du collectif Guerrilla Cartography pour résoudre un défi : produire un atlas en 24h chrono intéressant les migrations, toutes les migrations quel que soit leur thème. L’Atlas in a Day:Migration ainsi produit est composé de 43 cartes réalisées sur différents supports (numériques, papier, etc.) à l’aide d’outils variés : logiciel, crayons de couleur, aquarelles, fil à broder, … Si...

Image des flux dans le geoweb 0

L’image des flux spatialisés dans le geoweb

L’apparence des cartes thématiques et leur style sont fondamentaux dans la réception du message qu’elles véhiculent. La communication d’une information de flux par voie cartographique, y compris sur le support géonumérique, ne saurait se départir de la sémiotique qui permet de rendre les cartes (du web) signifiantes. Il importe en effet de rappeler l’importance du langage dans la transmission de l’information en général qui s’appuie sur les composantes de l’image (implantation spatiale), celle des types de flux mis en carte. Aussi le rôle joué par la composante de l’image et l’application de variables rétiniennes aux formes graphiques linéaires perçues. La...

2

Le langage du moment est pour quelle carte ?

La mention de Mapquote, dans l’article « C’est le langage du moment : comment les nouvelles cartes redessinent le monde » publié dans l’édition Abonnés du Monde datée de ce jour m’a invitée à une petite réflexion (que je livre ici à chaud), sur la réception des cartes et cartographies contemporaines par différentes communautés. Les cartes du moment L’article propose, comme son nom l’indique, un point sur le langage du moment que je comprends comme la communication par voie cartographique sur le « monde » qui nous entoure (celui de tout le monde ? du monde entier ? de notre monde ?),...

0

[Appli] D’où venons-nous ?

D’où venons-nous ? (« Where We’re From ») est le titre d’une application de géo visualisation de migrations internationales récemment mise en ligne par l’Organisation des migrations internationales (OIM, 2021) et développée par Locus Insight, une agence de datavisualisation. La particularité de cette application est de représenter l’effet de ces migrations sous la forme d’une carte par points (dotmap), en mobilisant les données géographiques de Natural Earth data pour cartographier les statistiques des Nations Unies, en l’occurrence l’International Migrant Stocks que nous connaissons maintenant bien [voir notamment MigrExplorer], pour l’année 2017. L’application décrit ainsi la présence étrangère [voir] sous la forme de...

0

[Vidéo] Arabesque, pour explorer et visualiser vos flux géolocalisés

Arabesque, l’application d’exploration et de géo visualisation de données de flux et de réseaux, développée dans le cadre du projet geographic flow visualization gflowiz, a fait l’objet du 45e Meetup de l’association Toulouse dataviz (TDV), le 13 avril 2021. Pour l’occasion, Étienne Côme, Laurent Jégou et moi-même en avons présenté la première version et son utilisation sur trois jeux de données multiscalaires [voir le support]. Ces données s’expriment respectivement :– au niveau national : pour la France, il s’agit des flux aériens de passagers, de fret et courrier  (DGAC), préparés pour le mapathon du colloque Cartomob ; – au niveau...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search