Auteur : Françoise Bahoken

0

[Appli] D’où venons-nous ?

D’où venons-nous ? (« Where We’re From ») est le titre d’une application de géo visualisation de migrations internationales récemment mise en ligne par l’Organisation des migrations internationales (OIM, 2021) et développée par Locus Insight, une agence de datavisualisation. La particularité de cette application est de représenter l’effet de ces migrations sous la forme d’une carte par points (dotmap), en mobilisant les données géographiques de Natural Earth data pour cartographier les statistiques des Nations Unies, en l’occurrence l’International Migrant Stocks que nous connaissons maintenant bien [voir notamment MigrExplorer], pour l’année 2017. L’application décrit ainsi la présence étrangère [voir] sous la forme de...

0

[Vidéo] Arabesque, pour explorer et visualiser vos flux géolocalisés

Arabesque, l’application d’exploration et de géo visualisation de données de flux et de réseaux, développée dans le cadre du projet geographic flow visualization gflowiz, a fait l’objet du 45e Meetup de l’association Toulouse dataviz (TDV), le 13 avril 2021. Pour l’occasion, Étienne Côme, Laurent Jégou et moi-même en avons présenté la première version et son utilisation sur trois jeux de données multiscalaires [voir le support]. Ces données s’expriment respectivement :– au niveau national : pour la France, il s’agit des flux aériens de passagers, de fret et courrier  (DGAC), préparés pour le mapathon du colloque Cartomob ; – au niveau...

1

Géo-graphie des circulations maritimes

Supposons que l’on souhaite cartographier de manière cohérente les mouvements des transports maritimes. Ce billet présente une communication à SAGEO’2016. Elle décrit une famille de solution apportée au problème général de l’effet spaghetti surgissant inévitablement lors de la cartographie de matrices de flux denses. Cette solution consiste à agir sur le fond de carte (maillage de la zone d’étude) afin de le rendre cohérent avec le fond de la carte (une circulation maritime) ; elle relève donc du traitement de l’information géographique sous-jacente à la cartographie de ces flux maritimes. Trois types d’approches sont en effet envisageables pour cartographier un...

0

Jeux vidéo : la cartographie au service d’expériences immersives

Aujourd’hui, dans Néocarto, nous sommes ravis d’accueillir deux personnes : Eve Ben-Haïm, Inspirational Content Advisor et Julien Laurent, chef de projet Web,  tous deux cartographes en immersion dans l’imaginaire du jeu vidéo. Néocarto : Bonjour et bienvenue à vous deux. Quels sont vos parcours respectifs ? Eve : Bonjour Néocarto ! je vous remercie de nous recevoir. Je m’appelle Eve BEN-HAÏM et je suis Responsable des Recherches de Terrain – Inspirational Content Advisor à Ubisoft. Je suis issue d’une formation à l’Université Paris-Sorbonne : j’y ai réalisé une Licence en Géographie et Aménagement, suivi d’un Master de Géographie, Aménagement, Environnement et...

0

[Appli] Openflight Air Travel | Naresh Suglani

Très jolie application web de Naresh Suglani réalisée (avec Tableau) à partir des données Openflightdata (mars 2018 à février 2019) déjà mobilisées ici dans un registre similaire. L’intérêt de cette exploration cartographique des routes aériennes proposées par Openflightdata est son approche historique (1991-2020) qui permet de visualiser directement l’effet de la crise sanitaire de la Covid-19 sur la circulation aérienne globale : ses répercussions en termes d’ouvertures de lignes, d’effectifs de passages et, bien sûr, leurs conséquences financières. L’application se présente sous la forme d’un poster interactif. Très riche, elle mobilise l’ensemble des données du site (et des données complémentaires...

3

#CarteBlanche sur la migration syrienne

Imaginez que vous avez Carte Blanche. Vous aussi, vous pouvez alors jouer à manipuler les cartes sur les migrations, en prenant l’exemple de la cartographie de la migration syrienne (2015), telle que présentée ici. Un exercice cartographique interactif (accessible aux élèves de collège dès la 4ième) vous est proposé, dans l’objectif d’aborder le double sujet de la migration internationale et de  (sa) data visualisation. L’idée est de susciter l’échange sur des ressorts de la production cartographique sur des migrations sous un angle ludique, mais avec une ambition informative claire sur l’intention d’un.e cartographe en lien avec le message reçu /...

0

[Expo] All over the maps, Paula Sher (2020)

Paula Sher est une artiste peintre qui fabrique des œuvres cartographiques pour se poser, une activité qui la « force à être patiente, un trait de caractère » qui lui manquerait. Familière du mouvement actuel de data visualisation, elle y participe via son art. « La conception se fait rapidement sur ordinateur et la peinture est laborieuse. Le design est social. La peinture est isolante. Le design a un but. L’art n’a pas de but. Je ne peux pas imaginer l’un sans l’autre. » Elle évoque dans un entretien pour The Atlantic (2011) le fait que parce que l’information existe, elle...

0

[Book][Pièce] Le Cartographe

Le Cartographe est un ouvrage et une pièce de théâtre. C’est, bien entendu, comme son nom l’indique, une pièce racontant l’histoire d’un cartographe, plus précisément celle de la carte d’un cartographe. C’est aussi et c’est peut-être là l’essentiel, l’histoire de cartographes, de femmes cartographes d’époques différentes qui, parce qu’elles sont toutes passionnées par l’art de la cartographie, vont se passionner par celle du « vieux cartographe du ghetto » de Varsovie des années 1940. Effectivement passionnant. Source : J’irai marcher sur les toits, compagnie La Traverse, 2020. L’histoire L’histoire est celle du ghetto de Varsovie (Pologne) racontée à travers celle...

0

Carto et chorégraphie #2. Le langage

Ce billet participe d’une courte série souhaitant examiner les modalités de représentation graphique du mouvement individuel en mettant en parallèle ceux d’un danseur (du répertoire classique) et ceux d’une personne circulant librement ou non dans un espace géographique.  Pourquoi ? Parce que ça peut toujours servir … (image d’illustration : crédit F. Bahoken, 2017) Ce second billet porte sur les primitives du langage de la cartographie et de la chorégraphie qui servent à la graphie / notation du mouvement. L’objectif est d’essayer de comparer leurs formalisations en prenant l’exemple de quelques objets communs dans les deux disciplines. PARALLÈLES : La cartographie...

0

[Expo] Migrations en images

Une petite exposition de cartes et images coordonnée par Olivier Clochard, Gilles Dubus et Nelly Martin et intitulée Migrations en images est (probablement encore) actuellement visible à La bibliothèque Baulieu, à Poitiers. Initialement programmée du 18 février au 28 mars 2020, elle a visiblement été prolongée suite au premier confinement (les photos présentées ont été prises à la fin du mois de septembre 2020). L’exposition apparaît comme ça, tout d’un coup à l’approche de l’entrée de la bibliothèque. Toute suspendue qu’elle est, elle file ensuite sur ce mur perforé de sorte que l’on peut regarder ces œuvres en passant son chemin...

0

Géovisualiser des flux aériens, les contributions au mapathon de cartomob

Un Concours de (géo)datavisualisation de données portant sur des mobilités a été réalisé dans le cadre du colloque Tous (im)mobiles, tous cartographes?, du 7 au 18 octobre 2020 et clôturé le 2 novembre 2020 à 20h lors d’une soirée de présentation des contributions lauréates réalisée en Web conférence. Les 14 contributions reçues mettent en œuvre un jeu de données [Voir] décrivant l’évolution spatio-temporelle du trafic aérien (passagers et fret : biens et courrier) ont été reçues. Cet événement correspond au deuxième événement de ce type spécifique à des données de mobilité, réalisé avec le concours de l’association Toulouse Dataviz (voir...

0

Géovisualiser des stocks comme des flux

Une carte de flux est traditionnellement réalisée à partir de données archivées dans un tableau croisé, que l’on nomme une matrice de flux. Par convention, par chez nous du moins, sont mentionnées en lignes les entités d’origine et en colonnes, celles de de destination. Le croisement d’une ligne et d’une colonne décrit une quantité transferée depuis une entité d’origine vers une entité de destination. Cette matrice est donc composé de deux grandes parties exploitables dans un processus de cartographique : – une partie centrale, son cœur, qui décrit cette quantité transférée entre les couples d’origine-destination ;– une partie périphérique, les...

0

Carto et chorégraphie #1. La scène

Dans cartographie, il y a « graphie », dans chorégraphie aussi. Ceci est un premier court billet, d’une courte série, souhaitant examiner les modalités de représentation graphique du mouvement individuel, en mettant en parallèle ceux d’un danseur (du répertoire classique) et ceux d’une personne circulant librement ou non dans un espace géographique.  Pourquoi ? Parce que ça peut toujours servir …  RAPPEL : La cartographie, c’est l’art de créer des cartes (géographiques). La chorégraphie, c’est l’art de créer des ballets (du répertoire classique). Dans les deux cas, il s’agit de produire une image décrivant un phénomène social. Pour comparer ces...

0

Quelles technologies pour visualiser des flux ?

On ne peut que se réjouir de ce que la cartographie des interactions territoriales, sous la forme de carte flux, participe aujourd’hui pleinement des nouvelles fabriques de la carte, celles qui sont propres au geoweb. Les nouveaux outils – qui à force d’être nouveaux, le sont de moins en moins – apparaissent désormais appropriés par la communauté des géomaticien.ne.s – cartographes – Voir à ce sujet ce billet le blog du Master géonumérique ici. La compétence en développement  largement reconnue comme essentielle pour la manipulation quotidienne de données localisées, l’est désormais pour les données bi localisées, de type flux OD...

1

Quels flux représenter comment ?

PREAMBULE : Ce billet est un rappel en version courte d’une approche classique de cartographie thématique sous la forme de flux origine-destination, que j’ai déjà pu présenter à plusieurs reprises dans différents contextes (voir réf. en fin de billet). Que les initi.é.e.s m’en excusent. Si je propose cette version – billet, c’est pour rappeler ces bases (histoire que l’on sache bien de quoi on parle, parce que cela va nous servir pour la suite) sur lesquelles Nicolas lambert et moi-même nous penchons en particulier dans le cadre du programme Tribute to Tobler TTT pour ré-examiner la partie des travaux de...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search