Un Monde sans frontières

Camarades cartographes, avant le break estival, je vous propose dans ce billet une carte inédite de la population mondiale. Il s’agit d’une carte entièrement “dessinée” en lignes de code. Elle est réalisée avec R (pour les calculs) et D3.js (pour l’affichage et l’interactivité). Elle est basée sur la méthode des potentiels selon Stewart telle qu’elle a été implémentée dans la package R SpatialPosition [voir]. L’effet relief de cette carte provient de l’utilisation d’ombrages sous chaque isosurface et s’inspire des travaux de Timothée Giraud sur Tanaka [voir] (même si la méthode utilisée ici n’est pas tout à fait la même). De ce fait, les zones peuplées en rouge apparaissent en relief tandis que les zones vides en bleu (montagnes, déserts, forêts) apparaissent en creux.  Des montagnes en creux, peut être est-ce contre-intuitif… 

Tout comme dans le billet précédent [voir], cette carte se base sur la projection orthographique [voir] pour lui donner  l’aspect d’un globe interactif. Mais en plus du cas précédent, un second globe plus petit, dont la rotation est synchronisée, permet de voir l’intégralité du Monde qu’elle que soit la vue choisie. Il n’y a plus de face cachée. Enfin, un choix cartographique non anodin : dans le but de donner à voir un Monde de continuums et non un espace discontinu, les frontières des États ne sont pas représentées . Et du coup, quoi de mieux qu’un globe pour exprimer l’idée d’un Monde sans bordures ?

Toutes vos remarques et suggestions d’amélioration sont les bienvenues. Les commentaires sont faits pour cela. N’hésitez pas à les utiliser. 

Codes sources disponibles ici : https://github.com/neocarto/noborder

Ce globe a été réalisé avec D3.js. Cliquez sur la carte et jouez avec la souris pour changer le point de vue.

A New Vision of World Population

Comrades cartographers, before the summer break, I propose in this blog post a new map of the world population. It is a map entirely “drawn” in source lines of code. It is performed with R (for calculations) and D3.js (for display and interactivity). It is based on the Stewart potential method as implemented in the R SpatialPosition package [see]. The relief effect of this map comes from the use of shadows under each isosurface and is inspired by Timothée Giraud’s work on Tanaka [see] (although the method used here is not quite the same). As a result, areas populated in red appear as mounds while empty areas in blue (mountains, deserts, forests) appear as hollows.  Hollow mountains, maybe it’s counter-intuitive…. 

As in the previous blog post [see], this map is based on the orthographic projection [see] to give it the aspect of an interactive globe. But in addition, a smaller second globe, whose rotation is synchronized, allows to see the whole World whatever the view chosen. There is no longer any dark side. Finally, a significant cartographic choice: in order to show a World of continuums and not as a discontinuous space, the borders of States are not represented. And so, what better way to express the idea of a borderless world than by using a globe?

All your comments and suggestions for improvement are welcome. Comments are made for that. Feel free to use them.

Source codes available here: https://github.com/neocarto/noborder

This globe was made with D3.js. Click on it and play with the mouse to change the view.


Nicolas Lambert

Ingénieur de recherche CNRS en sciences de l'information géographique. Membre de l'UMS RIATE et du réseau MIGREUROP / CNRS research engineer in geographical information sciences. Member of UMS RIATE and the MIGREUROP network.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.