[Geoweb] Watchthemed

Le projet Mapping Safe Passages. Real-Time Interventions at the Maritime Borders of  Europe à conduit au développement d’une infrastructure de cartographie web intitulée  Watchthemed. L’objectif de surveiller la méditerranée l’est pour garantir la sécurité des populations mouvements. Il prend la forme d’une cartographie interactive temps réel des points de passages sûrs aux frontières maritimes de l’Europe, qui peut être enrichie de couches d’informations complémentaires.

Accéder à la plateforme : http://watchthemed.net/

Outre la mission d’accompagnement et de sécurisation des migrant.e.s, l’intérêt de ce dispositif est de s’inscrire dans une approche de « contre-cartographie » qui est mobilisée au sens propre ici.

Le dispositif de cartographie numérique mis en œuvre n’a en effet pas pour ambition de surveiller les frontières dans un objectif de traque de migrants, de contrôles qui les conduisent souvent à leur enfermement.  Il ambitionne plutôt de surveiller les frontières pour pouvoir structurer le réseau de soutien aux populations en fuite avant (pour préparer leur voyage) et pendant le voyage lui-même, pour garantir la sécurité du parcours. L’intérêt de ce travail est également de changer de point de point de vue, d’être positionné du point de vue des populations concernées – et non de celui des autorités, de proposer une vision plutôt bottom-up et non top-down comme c’est souvent le cas.

Stephan Liebscher s’est entretenu avec Ina Fischer, membre de l’Alarmphone indique que « L’idée du projet est née en 2013, après que deux bateaux en situation d’urgence en Méditerranée centrale n’aient pas reçu d’aide : […] La situation de détresse et de non-assistance a été reconstituée en détail sur la plateforme de monitoring en ligne watchthemed.net. Ces deux cas ont été un moment clé pour soulever diverses questions :

  • Que ce serait-il passé si ces personnes en détresse, systématiquement ignorées par les garde-côtes, avaient eu la possibilité d’appeler une ligne téléphonique indépendante ?
  • Ne serait-il pas possible d’amplifier les appels de détresse par des appels immédiats au public ? […] »

Lire la suite de l’entretien ici (.pdf) ou sur le site du Non Atlas Project, ici

Accéder à la plateforme : http://watchthemed.net/


Françoise Bahoken

Géographe et cartographe, Chargée de recherches à l'IFSTTAR et membre-associée de l'UMR 8504 Géographie-Cités.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.