Encore un peu de Street (c)art(es)

Camarades cartographes, après les cartes de EGS [voir], je vous propose d’aller un peu plus loin dans l’univers des street (c)art(es), avec quelques oeuvres réalisées par des pointures du graff.

New York par MOMO

Momo est un artiste américain né en 1974 à San Francisco. Sa carte de New York, est en réalité une coulée de peinture longue de 13 kilomètres. Cette ligne au sol, qui matérialise la trajectoire de l’artiste dans les rues de Manhattan, ne signifie rien quand on sillonne soi même les rues. Mais, son sens se révèle dès lors qu’on prend de la hauteur.  A l’échelle de la carte, apparaît alors le blase de son auteur, Momo, dessiné d’un seul trait. Cette oeuvre est probablement le plus grand tag du monde.


Berlin, par Martin Tibabuzo

Martin Tibuzo est un artiste né à Buenos Aires et installé actuellement à Nuremberg. Membre du collectif Fase (plateforme mulimedia regroupant des artistes de street art argentins), il a à son actif plusieurs travaux cartographiques. Sa carte de Berlin, dans un style très enfantin, est haute en couleur.

Barcelone par Sixeart

Sixeart est un artiste Catalan né en 1975, adepte de la sculpture et de la peinture à la bombe. Son style, qu’il décrit comme « futuriste primitif » est constitué d’un assemblage complexe de symboles simples, le tout, formant un langage graphique expressif, qui n’est pas sans rappeler nos pratiques cartographiques. Justement, sa carte de Barcelone est un ensemble lignes, cercles, flèches, lettres, indiquant les rues et les places de la villes, reliées à la façon d’un circuit.  Une carte finalement complexe, à l’image de son travail.

Copenhaque par Affex Ventura

Affex Ventura est artiste Danois, né en 1980. Artiste rebel et contestataire, inspiré par le punk, la culture Hobo, le hardcore américain, la culture du tatouage, etc, il a développé une esthétique graphique populaire et ironique. Sa carte de Copenhague, intitulée  « Dumpstermap of Norrebro (Cartes des décharges de Norrebro) ne déroge pas à la regle. C’est une carte Hobo-trash qui représente les meilleurs endroits pour faire les poubelles dans ce quartier.

Los Angeles par Augustine Kofie

Augustine Kofie est née à Los Angeles en 1973. Formée aux beaux arts de UCLA, son style est très contemporain qu’elle définie elle même comme « retro futuriste ». C’est ce qu’évoque effectivement cette association de couleurs plutôt passéistes avec des formes très géométriques et abstraites, qui pour un néophyte comme moi, évoque les oeuvres de Kandinsky.

Le monde vu par Aram Baratholl

Aram Baratholl est un artiste Allemand, né à Brème en 1972. Spécialiste notamment des « graffiti geeks », adepte de l’hacktivisme et de l’open source, son travail n’est pas à proprement parler cartographique. Son projet « Maps » se situe en réalité à la jonction entre entre art numérique et art publique. Avec des épingles google hautes de 6 mètres, placées à l’endroit exact où Google indique le centre de la ville lors d’une recherche sur Google Maps, l’artiste cherche à réintroduire le virtuel dans le réel, le numérique dans monde , pour mettre à nu l’imaginaire véhiculé par les cartes. Mais également ses artifices.


Aller plus loin 

Les cartes ci-dessus sont tirées de l’ouvrage absolument génial de Rafael Schatcer (Atlas du street art et du graffiti, Flammarion, septembre 2017). Cet Atlas, qui n’en est pas vraiment un, offre un panorama mondial de ce qui se fait en terme de street art aujourd’hui. Il compile les travaux de 113 artistes sur 25 pays. A l’intérieur, on y trouve aussi 12 cartes de villes spécialement crées par 12 artistes. Du coup, je ne pouvais pas faire autrement que d’en parler sur ce blog 🙂


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Marina Duféal dit :

    Bonjour Nicolas, j’ai commencé en tant qu’enseignante-chercheure en géographie à m’intéresser au street art et vos deux derniers post autour de « carto Graff » 😉 sont passionnants, merci !
    Je vais me plonger dans l’ouvrage « atlas du street art(..) »…j’en profite pour indiquer que pendant quelques jours encore sont exposés 3 artistes à la Galerie Cox (Bordeaux), l’Atlas, Olivier Dorval et Alber, c’est ici http://bdx.cox-gallery.com/ ici aussi il est question de cartes ( du moins pour l’Atlas).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *