Prendre la route de Bamako pour QGIS via le Plugin OSM

Aujourd’hui, nous recevons Joseph Benita, ancien travailleur humanitaire reconverti dans la gestion de l’information au service des humanitaires et surtout dans la cartographie et la mise en place de SIG pour ceux-là. Joseph couvre notamment le Sahel depuis quelques années. C’est pourquoi il nous montre comment récupérer les routes de Bamako.
Nous lui laissons la parole…


Chercher des données pour faire des cartes, de la géographie est devenu avec internet, un travail à temps plein de recensement des sites avec les grands classiques, largement connus et les petites pépites qu’on se refile entre collègues.

Au rang des bases de données les plus ouvertes et génériques, Openstreetmap est une source de données mondiale qui permet de disposer à la fois d’un fond de carte pertinent avec des couches clés, routes, lieux, etc. Créée en 2004 et mise à jour en continu par des milliers de volontaires autour du monde c’est un équivalent cartographique au projet wikipédia où chacun peut tant être utilisateur que contributeur de données via différentes interfaces disponibles.

1. Interfaces web de téléchargement des données OSM

Les données sont disponibles au téléchargement par différentes interfaces web, notamment[1] :

  • Bbbike, permettant d’exporter l’ensemble des données OSM pour une zone définie par création d’un polygone d’intérêt ;
  • Geofabrik, qui permet de récupérer l’ensemble des données OSM à l’échelle d’un contient ou d’un pays ;
  • Overpass-turbo qui permet, pour une zone définie de ne télécharger que les éléments d’intérêt et non pas toute la base de données d’OSM par le biais de requête reposant sur la structuration de la BD OSM et sur le langage de l’API. Gros intérêt donc, on ne télécharge que ce qui nous intéresse plutôt que toutes les données OSM qui peuvent peser très lourd.

En parallèle, un des outils carto. de la galaxie du libre est QGIS, qui permet la manipulation de couches raster, vecteur et de bases de données. Le logiciel s’enrichit version après version depuis 2002 et s’appuie sur un très grand nombre d’extensions développées de manière ad-hoc qui sont intégrables au logiciel principal (Extensions > Installer/ gérer les extensions). Développées par une multitude de contributeurs, elles sont souvent orientées sur une utilisation spécifique et complètent le logiciel principal par de nouvelles fonctionnalités (voir par exemple « Themeselector » pour la gestion des thèmes, qui facilite la gestion des atlas).

2. Récupérer des données OSM dans QGIS

Dans le lot, QuickOSM est une extension clé qui permet de récupérer directement dans QGIS des données d’intérêt issue d’Openstreetmap. L’interface fonctionne de la même manière que l’API d’overpass-turbo par le biais de requêtes permettant de récupérer des données d’OSM.

Installer l’extension quickOSM

Concrètement, 3 variables sont à définir dans l’utilisation de cette extension :

  • La clé de recherche des objets tel que définis par OSM ;
  • La valeur la clé recherchée (si non définie, l’ensemble des objets avec cette clé seront considérés) ;
  • La zone concernée.

Note : les différentes clés et valeurs sont directement listées dans l’outil et fonctionnent en cascade.

Listes en cascade des clés et valeurs de clé d’OSM

En complément, deux autres éléments sont paramétrables :

  • La durée d’exécution de la requête (25 secondes par défaut, ce qui peut être trop court pour des requêtes volumineuses) ;

  • Le type d’objet recherché (node – nœud et/ou way – ligne et/ou relation – polygone). On récupère par défaut l’ensemble des objets de ces trois catégories, il est possible d’être plus spécifique dans l’écriture de la requête en supprimant les types d’objet non désirés.

Note pour la définition de la zone d’intérêt : il est possible d’utiliser à la fois l’emprise du canevas, celle d’une couche ou encore la référence d’une entité administrative existante dans OSM (« geocodeArea »): « Paris », « Marseille », « Bamako », etc.

Requête rapide sur l’exemple des routes

L’onglet « requête rapide » permet de définir les 3 variables rapidement et d’exécuter la requête. Au besoin, il est possible de rentrer dans l’écriture de la requête (onglet « Requête » ou « Montrer la requête ») pour alors paramétrer plus finement celle-ci.  

Une requête basique ressemble à ceci pour récupérer les routes primaires de Bamako :


Pour une recherche plus large, on pourra alors modifier la requête tel que suit :

3. Récupérer les seuls attributs de données

Il est possible d’aller plus loin en ne téléchargeant que les données sans les objets géographiques, de sélectionner des colonnes spécifiques dans la table attributaire, etc.

Note : les couches chargées sont mises en mémoire tampon dans QGIS et doivent être sauvegardées en local dans le format souhaité (.gpkg, .shp, etc.).

Plus d’éléments : Importing Openstreetmap dans QGIS (en anglais)

 

4. Afficher des tuiles OSM

Finalement, il existe une autre manière de « récupérer » une couche OSM dans QGIS, cette fois pour de l’affichage simple sous forme de tuile (pas de modification, ni de manipulation dans ce cas). Pour cela, il existe plusieurs manières de procéder :

Ajout manuel d’une couche de tuile XYZ via son URL

  • La plus basique étant d’ajouter une couche de tuile XYZ manuellement en disposant de l’URL de la couche (Explorateur> XYZ tiles > Nouvelle connexion > URL). Pour la couche OSM de base : http://tile.openstreetmap.org/{z}/{x}/{y}.png (attention, les URL peuvent changer) ;

 

Ajout automatique d’une couche de tuile XYZ via l’extension QuickMapServices

  • La plus facile étant via l’extension QuickMapService (QMS) qui facilite l’ajout de couches XYZ via le menu déroulant « Internet » en proposant différentes sources (Extensions > Installer/gérer les extensions).

[1] On ne note ici que celles qui nous semblent les plus intéressantes, la liste n’est pas exhaustive.


Joseph Benita

 Portfolio

Consultant indépendant
en cartographie et
gestion de données

 

Billets liés :
Je demande la route


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search