AR9 (carto)graphies et (géo)visualisation de Données

Ce billet reprend des éléments de la proposition d’axe de recherche « (carto)graphies et (géo)visualisation de Données » [accéder au site] rédigée collectivement par une équipe pluridisciplinaire de porteurs et porteuses composée de Françoise Bahoken, Anne-Christine Bronner, Étienne Côme, Robin Cura, Nicolas Lambert et Boris Mericskay, pour le renouvellement du GdR MAGIS (2022-2027) du CNRS.


Présentation

Le renouvellement pour 5 ans du Groupement de recherche du CNRS sur les Méthodes et Applications pour la Géomatique et l’Information Spatiale (GdR MAGIS) donne lieu à un nouvel axe de recherche (AR) dédié aux (carto)graphies et (géo)visualisations de données (AR9) ; le texte intégral est disponible dans le pré projet.

Cet axe de recherche s’inscrit dans la continuité des Actions Prospectives (AP) CartActive (2006-2013) et Géoviz (2017-2020) dont elle découle directement, ainsi que de certains axes des AP Géo-visualisation et Cognition et Geoweb (2017-2020).

Objectifs :

L’objectif général de l’AR9 (carto)graphies et (géo)visualisations de données est de fédérer des réflexions et des travaux scientifiques d’origines disciplinaires variées en proposant, d’une part, de mener une veille théorique, méthodologique et technique sur les modalités contemporaines de la fabrique des cartes et, d’autre part, de fédérer et d’animer une communauté de chercheurs (essentiellement géographes, géomaticiens, cartographes, informaticiens…) lors d’ateliers, de journées et de séminaires thématiques et méthodologiques.

Au-delà de cette fédération, il s’agit aussi de poursuivre le mouvement initié par l’AP Géoviz de discussion avec des « communautés connexes » s’intéressant toujours plus à la visualisation de données spatiales (sciences des données, statistiques, visualisation d’informations). Un objectif à long terme serait d’établir des interactions entre des domaines d’expertises qui interagissent encore peu : la cartographie dans toute sa diversité (inscrite dans la géographie et la géomatique) et la visualisation/exploration visuelle de données (inscrite dans les champs informatiques de la dataviz, de l’IHM et de l’InfoVis).

Cela consiste plus généralement à susciter une réflexion idéalement interdisciplinaire sur la manière dont les pratiques des cartographes ont évolué ces dernières années, ont pu s’enrichir dans le cadre de « fertilisations croisées » (Bunge, 1962) avec d’autres disciplines au premier rang desquelles les sciences de l’information.

Pour structurer ces réflexions, nous pouvons mentionner les questionnements qui suivent.

Comment les géovisualisations participent-elles à la compréhension des enjeux sociétaux et environnementaux ? Comment enrichir qualitativement les géovisualisations en tenant compte de leur thématique (climat, migration, risques, santé, etc.), de leur contexte de production (outils, technologies), du public de destination (grand public, experts) ? Comment évaluer cet enrichissement ? Comment évaluer les documents/productions cartographiques à l’aune des pratiques réalisées en anthropologie ou dans les sciences cognitives, par exemple ? En retour, comment valoriser le corpus disciplinaire des SHS (concepts et méthodes de l’analyse spatiale, théories de la cartographie thématique par exemple) auprès des communautés inscrites dans les champs informatiques de la dataviz, de l’IHM et de l’InfoVis qui manipulent l’information géographique ?

Cette nouvelle AR est portée par un ensemble de chercheur·e·s aux profils diversifiés, ayant une pratique hétérogène de la cartographie contemporaine et s’inscrivant dans des registres variés tant techniques, méthodologiques que réflexifs.

Principaux axes :

Les actions de l’AR se structureront autour de 3 axes principaux.

 1 – Recenser et qualifier les usages, les méthodes, les concepts et les outils de la fabrique cartographique contemporaine ;

2 – Identifier et analyser les évolutions et les changements qui s’opèrent aujourd’hui dans les pratiques cartographiques au sens large ;

3 – Questionner et formaliser les différences entre approches cartographiques et approches infovis/dataviz. Présentent-elles des différences fondamentales en termes de pratique de réalisation, de types de publics, de data-litteracy ou encore d’évaluation ?

Programme d’actions :

Différents types d’actions sont envisagés pour mettre en œuvre ces objectifs, en particulier lors des assises de MAGIS ou de la conférence SAGEO. Elles seront menées en privilégiant les collaborations avec d’autres AR, mais aussi avec la communauté infoviz/dataviz et des collectifs de recherche existants.

  • Ateliers > Présentations et discussions autour d’objets et de thèmes spécifiques ;
  • Journée d’étude > pour favoriser l’interconnaissance dans le cadre d’échanges avec d’autres communautés (infoviz, informatique, sciences sociales,…) ;
  • Formation > format court (workshop, masterclass) et format long (école thématique) ;

 

Références bibliographiques :

Bunge, W., 1962. Theoretical Geography. First Edition. Lund Studies in Geography Series C: General and Mathematical Geography. Lund, Sweden: Gleerup.

Christophe, S. (2020). Geovisualization : Multidimensional Exploration of the Territory (pp. 325-332). Communication présentée au 11th International Conference on Information Visualization Theory and Applications. DOI: 10.5220/0009355703250332

Çöltekin, A., Bleisch, S., Andrienko, G., & Dykes, J. (2017). Persistent challenges in geovisualization – a community perspective. International Journal of Cartography, 3(sup1), 115‑139. DOI : 10.1080/23729333.2017.1302910

Joliveau T., Noucher M., Roche S. (2013). « La cartographie 2.0, vers une approche critique d’un nouveau régime cartographique ». L’Information géographique, vol. 77, n°4, p. 29-46. DOI : 10.3917/lig.774.0029

MacEachren, A. M., Gahegan, M., Pike, W., Brewer, I., Cai, G., Lengerich, E., & Hardisty, F. (2004). Geovisualization for Knowledge Construction and Decision Support. IEEE computer graphics and applications, 24(1), 13-17. DOI : 10.1109/MCG.2004.1255801

Roth, R., E., 2013, Interactive maps: What we know and what we need to know, The Journal of Spatial Information Science, 6:59-115. DOI:10.5311/JOSIS.2013.6.105


Lancement de l’AR9

 

Le lancement de l’axe de recherche (carto)graphies et (géo)visualisations de données sera effectué lors des journées Assises MAGIS qui auront lieu à Grenoble du 21 au 23 mars 2022.

Il donnera lieu à deux moments : un atelier collectif et une présentation en séance plénière.

(1) Atelier collectif : Évolutions et changements des pratiques, méthodes et outils cartographiques : actualités et perspectives

Lundi 21 mars de 10h30 à 12h30 – Programme des ateliers.

Descriptif : Le 1er atelier de l’AR 9 souhaite engager une discussion avec les participant.e.s sur les évolutions récentes (horizon des 5 dernières années) de leurs propres pratiques de cartographies et géovisualisation de données.
Pour initier la discussion, nous présenterons les éléments de nos retours réflexifs sur les changements d’environnements méthodologiques et techniques que nous avons initiés dans nos propres pratiques, ainsi que sur les effets de ces changements sur nos productions cartographiques en tant que telles.

Mots-clés : Fabriques et usages cartographiques, (géo)visualisation, interaction, information spatiale, sémiologie.

L’atelier est ouvert à tous et toutes, avec la possibilité d’un suivi à distance.
Merci de contacter les organisateurs pour accéder aux codes d’accès.

(2) Présentation en plénière : (carto)graphies et (géo)visualisations de données

Mardi 22 mars à 14h – Programme

Présentation de l’AR9, de ses questionnements et objectifs, de ses actions envisagées.

Les porteurs de l’AR9 :
F. Bahoken, A.-C. Bronner, E. Côme, R. Cura, N. Lambert, B. Mericskay.
Envoyer un mail aux porteurs



Citer ce billet
Françoise Bahoken (2022, 15 mars). AR9 (carto)graphies et (géo)visualisation de Données. Carnet (neo)cartographique. Consulté le 13 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rrku

Françoise Bahoken

Géographe et cartographe, Chargée de recherches à l'IFSTTAR et membre-associée de l'UMR 8504 Géographie-Cités.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search