Le charme d’Herbin

L’Alphabet plastique d’Herbin, j’ai dû le redessiner et par conséquent essayé d’en savoir un peu plus pour pouvoir le présenter rapidement. Morceau choisi.


« Comme la musique, la peinture a son propre alphabet qui servira de base à toutes les combinaisons de couleurs et de formes ». Auguste Herbin (1949).

L’alphabet plastique d’Herbin

L’Alphabet plastique d’Herbin (1882-1960) est un abécédaire « plastique » composé de cinq formes géométriques, des 26 lettres de l’alphabet, des 7 notes de musique et d’un ensemble de couleurs nuancées.

La combinaison (lettre/note, forme, couleur) permet de créer des œuvres picturales d’apparences abstraites parce que fondées sur des motifs géométriques concrets et colorés. Elles n’en sont pas moins signifiantes dès lors que l’on comprend le message transmis via l’alphabet sous-jacent.

Composition

Les motifs des œuvres fondées sur l’alphabet plastique d’Herbin ne sont pas « muets ». Si les images sont bel et bien « à voir », elles sont aussi « à lire » et « à écouter ».

Le principe d’une telle composition est d’agencer des formes géométriques d’intensités colorées variables et associées à une lettre ainsi qu’à une voire un ensemble de notes, de sorte à composer un message : un mot, une phrase (sur la guerre, la paix, …) déchiffrable.

Les combinaisons fondées sur l’alphabet d’Herbin sont en effet considérées comme fondamentales par les artistes abstraits, depuis la présentation de l’ouvrage L’Art non figuratif non objectif  par Auguste Herbin lui-même dans une galerie d’art parisienne : La Gentilhommière. Cet ouvrage signe en effet l’émergence, après la seconde guerre mondiale, d’un nouvel art minutieux et non objectif, à la recherche constante d’une forme de perfection dans ses créations.

Son Charme

La dernière œuvre de l’auteur réalisée en 1959 est intitulée Charme. Elle semble illustrer à merveille le talent de son auteur.

Quid de Néocarto ?

Pour composer le terme Néocarto comme pour écrire n’importe quel mot, il faut d’abord récupérer les formes colorées associées à chaque lettre, à savoir la liste suivante :

Ensuite, il convient de manipuler cet ensemble pour créer une « œuvre », les agencer sur un plan de manière à ce qu’on trouve l’ensemble esthétique. Encore faut-il avoir un sens (de l’) esthétique.

« L’invisible devient de plus en plus visible en se dégageant de l’objet ». Auguste Herbin.

En savoir plus :

Pour en savoir plus sur le peintre Auguste Herbin et ses apports, lire les travaux de l’historien et critique d’art Christian Perazzone qui a soutenu une thèse sur l’auteur. Voir en particulier l’ouvrage La Création. Traité de la couleur chez Auguste Herbin paru aux éditions Hermann. Une partie de sa collection est également visible sur le site du Moma.

Sources :
– Image mise en avant sur le billet : Auguste Hertin (1941) composition sur les mots pomme, poire, pêche, Gouache sur papier. 32.4 × 47 cm.
– Auguste Herbin (1949) L’Art non figuratif non objectif, Éditions Lydia Conti.
– Mise en musique de l’alphabet réalisé d’après le Cahier de Joséphine.



Citer ce billet
Françoise Bahoken (2022, 7 mars). Le charme d’Herbin. Carnet (neo)cartographique. Consulté le 22 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rrks

Françoise Bahoken

Géographe et cartographe, Chargée de recherches à l'IFSTTAR et membre-associée de l'UMR 8504 Géographie-Cités.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search