Une carte pour qualifier des migrations pendulaires

Nous accueillons aujourd’hui une jeune géographe géomaticienne, Alice Caron, actuellement en poste dans un bureau d’études du bassin chamberien après avoir obtenu un Master Géonumérique (Université Lyon 2 – ENS – Université de Saint-Etienne). Son stage de Master 1 réalisé en 2017 à l’Agence de développement et d’urbanisme de la région strasbourgeoise (ADEUS), à porté sur l’exploitation d’une matrice de flux domicile-travail. Il a donné lieu à la réalisation de plusieurs cartes parmi lesquelles celle qu’elle a choisi de présenter aujourd’hui.  Nous lui laissons la parole …


Qualification des migrations pendulaires dans la région Grand-Est

Alice Caron (2017)

La carte présente les flux de navetteurs journaliers résidents et/ou exerçant leur activité au sein de la région Grand-Est en 2013. Le fichier qui en résulte intègre principalement des communes infra-régionales, mais aussi des communes limitrophes à la région, tant en France qu’en Allemagne, Belgique, Luxembourg et Suisse. 

La population se déplace au gré des avantages proposés par la singularité des lieux.

Au-delà du jeu graphique des lignes qui inscrivent le mouvement dans l’espace, notre intérêt s’est porté sur l’origine et les destinations qui les motivent. Les nœuds migratoires expriment ces objectifs constitutifs du déplacement pendulaire : le travail d’un côté et l’habitation de l’autre. Ces points d’ancrages sont divers et variés, aussi la population se déplace-t-elle au gré des avantages proposés par la singularité des lieux. Le solde net des navetteurs par communes nous a permis de développer cinq profils d’agglomérations, du pôle majeur d’emploi à la commune résidentielle.

Comme partout en France, la région se caractérise par la présence des villes majeures qui concentrent un grand nombre d’emplois, tant hautement que peu qualifiés. Strasbourg, Nancy, Metz, Mulhouse, Bâle et Luxembourg sont les principaux bassins d’emploi dans la région, ils attirent massivement les actifs des communes périphériques. Cette spécificité transfrontalière de la région provoque une dynamique de flux importante et quasi unilatérale en bordure de ses limites nationales. Les salaires plus élevés des pays voisins et la proximité spatiale entraînent un déséquilibre des mouvements domicile-travail infra-nationaux. Les répercussions sont multiples, de l’accessibilité à l’emploi au prix de l’immobilier, jusqu’au profil des navetteurs et des habitant.e.s du territoire.

Méthodologie

Les recherches de G. Fusco et al. (2013) et de l’Observatoire des territoires (2016) démontrent la pertinence de l’analyse des entités géographiques fixes dans l’étude des flux. Nous nous sommes basés sur ces recherches afin de constituer cette carte qui représente les communes de destination et d’origine des navetteurs en se proposant de les qualifier. 

Le logiciel R {flows} et le plug-in flowmapper de Qgis ont été les deux outils utilisés pour mener à bien ces traitements. L’objectif de ce travail a été de proposer un enrichissement conceptuel et technique pour l’analyse des interrelations géographiques.

Au vu de la complexité de traitement du fichier très volumineux des déplacements pendulaires dans la région Grand-Est avec excel et Qgis, nous nous sommes portés sur l’utilisation de R. Ce logiciel libre permet de nombreux traitements statistiques. Stable et puissant, son usage nous a permis de développer une méthodologie permettant d’automatiser le passage d’un fichier source origine/destination/valeur du flux (format long) aux fichiers demandés par l’extension flowmapper (matrices carrées). Ce plug-in reconnaît les nœuds par l’index des valeurs dans les fichiers.
Aussi, [1 :1] dans la matrice carrée correspond à la valeur du lien unissant le nœud 1 au nœud 1 (flux intra entité). Il est possible de calculer, à partir d’une matrice carrée présentant des données quantitatives de stock, la somme de chaque colonne (objet géographique de destination), et la somme de chaque ligne (objet géographique d’origine). Il est donc possible de connaître le flux dominant [Majeur] sortant ou entrant rattaché à une entité (valeur max de la ligne ou de la colonne). Cette connaissance est intrinsèque aux matrices carrés, qui indexent symétriquement (ligne-colonne) la valeur du lien entre couples d’entités. 

La table attributaire générée par flowmapper associée aux fichiers .shp des nœuds nous permet d’accéder à de nombreuses informations que d’autres plug-in ne produisent pas. Par exemple, nous avons accès au total de flux entrants et sortants, à la somme et au solde des flux, et enfin à un indicateur (1, -1 ou 0) qui atteste d’un gain, d’une perte ou de la stabilité des nœuds. C’est à partir des soldes de flux à la commune que nous avons établi nos profils qualitatifs ainsi que la  charte graphique relative aux nœuds.

Compléments sur l’élaboration de la carte

Les données à l’origine de ce travail sont de source INSEE (mobilités professionnelles, 2013). Elles décrivent des flux à l’échelle communale pour la France et les pays frontaliers. Nous notons l’absence d’informations sur les navetteurs transfrontaliers venant travailler en France. 

Présélection des données

Le tableau a été filtré par plusieurs critères :
– la sélection porte sur les flux supérieurs à 80 navetteurs quotidiens ;
– la distance parcourue par les navetteurs est inférieure à 250 km ;
– les flux infra-communaux ont été exclus ;
– les flux inter communaux avec les pays transfrontaliers et les départements contigus à la région Grand-Est ont été maintenus.

Représentation des données


La Taille des carrés est proportionnelle à la valeur absolue du solde des migrations professionnelles à la commune (transfert net / 300).

La qualification des communes est issue de la classification des soldes migratoires réalisée avec une méthode manuelle depuis Jenks.

 

 

 

 

Références mentionnées :

– G. Fusco et al., “Recompositions territoriales en Provence-Alpes-Côte d’Azur : Analyse croisée par les mobilités quotidiennes et résidentielles”, 2013.

– Observatoire des territoires, Chapitre 2C “La mobilité des actifs, enjeux et défis pour le développement équilibré des territoires, dans Emploi et territoires”, 2016, p.125-129.

– Caron Alice, rapport de stage Master 1 à l’ADEUS: “Recherches exploratoires dans la représentation et le traitement des flux”, 2017.

 

 

Alice Caron
@Alice_Caron_
https://letscarton.tumblr.com/

 

 


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 20/11/2020

    […] Vous trouverez l’explication de la conception de cette carte par Alice Caron ici. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search