Passeports : Red is the new Black

English below

« Ça impressionne Papier carbone Mais c’est du vent » (Serge Gainsbourg)

Camarades cartographes, une fois n’est pas coutume, je vous livre ici une cartographie par passeports proportionnels (sic). Et oui, sur cette carte, la surface des passeports représentés est proportionnelle à leur pouvoir, c’est à dire au nombre de pays qu’ils permettent d’atteindre sans visa préalable (en 2019 avant l’épidémie de Covid19). Et aussi absurde que cela puisse paraître, en matière de mobilités internationales, la couleur compte. Si vous avez un passeport rouge, sachez que vous pourrez voyager facilement dans 135 pays en moyenne. Si vous avez un passeport bleu, il vous donnera accès à 103 pays. Avec un passeport noir, vous pourrez rejoindre 88 pays. Et si par malheur vous avez un passeport vert, seuls 78 pays vous ouvriront les bras. Par ailleurs, sachez que le passeport le plus « puissant » au Monde est celui des Émirats arabes unis puisque il donne accès à 179 pays à travers le Monde (contre 170 pour un passeport français). A contrario, le passeport le moins puissant est le passeport Afghan, il ne donne accès qu’à 35 pays.

Mais quand même, vous devez probablement trouver ça absurde de prendre comme critère la couleur des passeports, n’est-ce pas ? Et vous n’avez pas tout à fait tort, même si ces couleurs ne sont pas choisies totalement au hasard. Le rouge par exemple, a été choisi à l’époque par les pays communistes, vous comprendrez aisément pourquoi. Mais le rouge, c’est aussi le choix de tous les pays européens à l’exception de la Croatie. La couleur verte quant à elle, a été choisie par la majorité des pays musulmans. Le vert, couleur de l’Islam. Le bleu est quant à lui très présent en Amérique (du nord et du sud). Et enfin les passeports noirs sont extrêmement rares. Seuls 7 pays les utilisent.

Eurasie, Amérique, pays musulmans : au final, ces couleurs renvoient plus ou moins à une régionalisation du Monde. Plus que la couleur du passeport, c’est donc en réalité la place de votre pays dans l’ordre mondial qui détermine votre capacité à franchir les frontières. En d’autres termes, selon que vous soyez ressortissant d’un puissant pays riche en paix ou d’un pays pauvre en guerre, vous n’aurez pas accès aux mêmes opportunités spatiales. Le premier critère pour avoir droit à la mobilité internationale c’est donc avant tout d’être bien né. Ni plus ni moins.

Note : les données utilisées ici proviennent du site passportindex.org [voir]. Mais d’autres classements existent avec des données sensiblement différentes. Voir par exemple henleypassportindex.com [voir].

Passports: Color matters

Comrades cartographers, just the once will not hurt, I deliver you here a cartography by proportional passports (sic). And yeah, on this map, the surface of the passports represented is proportional to their power, that is to say to the number of countries they allow to reach without prior visa (in 2019 before the Covid epidemic19). And as absurd as it may seem, when it comes to international mobility, color matters. If you have a red passport, be aware that you will be able to travel easily to an average of 135 countries. If you have a blue passport, it will give you access to 103 countries. With a black passport, you will be able to reach 88 countries. And if by misfortune you have a green passport, only 78 countries will open their doors to you. In addition, you should know that the most « powerful » passport in the world is the United Arab Emirates passport, which gives you access to 179 countries around the world (compared to 170 for a French passport). On the other hand, the least powerful passport is the Afghan passport, which gives access to only 35 countries.

But still, you probably think it’s absurd to take the color of passports as a criterion, don’t you? And you’re not entirely wrong, even if these colors are not chosen at random. Red, for example, was chosen by the communist countries, you will easily understand why. But red is also the choice of all European countries except Croatia. The color green, for its part, was chosen by the majority of Muslim countries. As you know, green is the color of Islam. Blue is very present in America (North and South). And finally black passports are extremely rare. Only 7 countries use them.

Eurasia, America, Muslim countries: in the end, these colors refer more or less to a regionalization of the World. More than the color of your passport, it is actually the place of your country in the world order that determines your ability to cross borders. In other words, regardless of whether you are a citizen of a powerful country rich in peace or a poor country in war, you will not have access to the same spatial opportunities. The first criterion to be entitled to international mobility is therefore above all to be born in a good place. No more and no less.

Note: the data used here come from the website passportindex.org [see]. But other rankings exist with significantly different data. See for example henleypassportindex.com [see].


Nicolas Lambert

Ingénieur de recherche CNRS en sciences de l'information géographique. Membre de l'UMS RIATE et du réseau MIGREUROP / CNRS research engineer in geographical information sciences. Member of UMS RIATE and the MIGREUROP network.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search