La géographie est-elle de gauche ?

Camarades cartographes, nous sommes heureux d’accueillir aujourd’hui le youtubeur MrLughsson qui vient tout juste de sortir ce vendredi une vidéo sur la géographie radicale [voir]. Impossible donc de ne pas en faire écho ici.

Bonjour MrLughsson, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Salut moi c’est Lùghsson, comme vous pouvez vous en douter c’est un pseudo. Je ne suis pas encore très à l’aise avec le fait d’utiliser mon vrai nom… et puis je garde une part de « mystère » comme ça ^^

Peux-tu présenter ta chaîne YouTube ?

C’est une chaîne que j’anime depuis 2016 sur laquelle je fais de de vulgarisation. Le but de ma chaîne est d’essayer de montrer que « la » géographie (les guillemets sont importants) ne s’arrête pas à ce qu’on apprend au collège ou au lycée et qu’aimer la géographie ce n’est pas seulement savoir placer tous les pays du monde sur une carte… Mais j’essaye aussi de faire découvrir des endroits ou des pays étranges et/ou merveilleux !

Pourquoi t’être intéressé à la géographie radicale ?

En réalité, cela fait longtemps que j’ai envie de parler des différents « courants » de la géographie (française ou non). L’idée de cette vidéo m’est venue pendant la lecture d’un des livres de David Harvey, comme une évidence ! Le but pour moi était surtout que celle-ci soit une porte d’entrée. Je compte bien approfondir le sujet. J’ai par exemple très peu parlé de R. Peet et pas du tout de M. Davis. Ce que j’aime bien chez les géographes radicaux c’est, outre leur militantisme, leur façon de penser autrement, la manière dont ils ont fait évoluer la géographie / la cartographie !

Mais c’est quoi la géographie radicale ?

Clairement, son côté « militant » justement (principalement contre le capitalisme et ses conséquences) ! Après si on veut rentrer dans les détails, juste dire « la géo radicale c’est… » est assez compliqué. Tous les géographes / cartographes abordent leur discipline à leur manière ! Un géographe « Anarchiste » (Simon Springer) aura une approche différente d’un géographe « Marxiste » (David Harvey).

C’est aussi une géographie de rupture.

Oui. Les géographes radicaux ont été dans une logique de rupture franche et assumé vis-à-vis des géographes classiques jusqu’à, pour certains, se faire virer de leur poste universitaire ! Assez « drôle » quand on pense que nombre d’entre eux sont maintenant assez respectés dans ce même milieu universitaire ! 

Nous sommes ici sur un blog qui parle de cartographie. Que peux-tu nous dire des cartes ?

La carte étant une représentation du monde ou d’un territoire vu à travers les yeux de celui ou celle qui la dessine, elle sera toujours éminemment politique. La carte n’est qu’un outil. Libre à nous de l’utiliser de façon plus ou moins engagée. Mais toujours avec méthode ! Il ne s’agit pas de faire n’importe quoi non plus !

Les cartes peuvent-elles changer le monde ?

Je n’en sais rien… par contre elles peuvent tout à fait faire évoluer notre rapport à celui-ci. Bunge l’avait très bien compris par exemple. Ses cartes ne lui servaient pas seulement à faire passer une information, elles permettaient de jeter une lumière crue sur les conditions de vies des populations noires de Detroit. La carte représentant le nombre de morsures de rats par quartier de la ville est très révélatrice à ce niveau. Le travail de W.Bunge a donc, sans doute, permis de faire évoluer certaines pratiques d’aménagement urbain.. au moins pour un temps. Aussi, cartographier un territoire c’est le rendre visible aux yeux du monde ! Du coup oui, je pense que les cartes peuvent nous inciter à changer notre façon de voir le monde.. nous inciter à agir ! Tout dépend de l’intention de l’auteur / autrice en fait… Et notre perception de cette intention.

Quel conseil pourrais-tu donner aux jeunes géographes ou cartographes aujourd’hui ?

Je ne sais pas si je suis suffisamment qualifié pour prodiguer des conseils sur le sujet. Mais si vous voulez étoffer votre culture, allez voir du côté du « Decolonial Atlas » ! Un peu de cartographie radicale ça fait jamais de mal ^^

Sur quoi portera ta prochaine video ?

Pour ce qui est du format des épisodes « principaux », je préfère ne pas dévoiler le thème tout de suite. J’ai tendance à changer d’avis au dernier moment, je suis pas très fiable à ce niveau là ^^. Par contre ce que je peux dire c’est que dans la prochaine vidéo (format secondaire) on partira à la découverte de trois temples « extraordinaires » ! Enfin, si je n’ai pas changé d’avis entre temps bien sûr…

Quelque chose à ajouter ?

La géographie, c’est pas seulement connaître les capitales des pays ! Et arrêtez de le demander à tout-e-s les
cartographes et géographes que vous croisez svp ! Ça serait chouette. ^^

Merci MrLughsson ^^

 


Nicolas Lambert

Ingénieur de recherche CNRS en sciences de l'information géographique. Membre de l'UMS RIATE et du réseau MIGREUROP / CNRS research engineer in geographical information sciences. Member of UMS RIATE and the MIGREUROP network.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.