Catégorie : Films et vidéos

0

Les cartes de l’Atlas de Migreurop, expliquées par Olivier Clochard

Riches et pauvres : deux mondes en visa vis (page 79)   Les camps de l’Union européenne (page 43)   La violence des mots (page 125)   L’encampement et l’errance des migrants dans les rues de Paris (page 51)   Pour en savoir plus : http://www.armand-colin.com/atlas-des-migrants-en-europe-3e-ed-approches-critiques-des-politiques-migratoires-9782200616854

0

Le cas du « left-to-die boat »

  Camarades cartographes, pas de long bla bla aujourd’hui. Je tenais juste à porter à votre connaissance ce magnifique récit cartographique réalisé par Charles Heller et Lorenzo Pezzani en 2014. Ce film raconte en 17 minutes, l’histoire tragique du « left-to-die boat », un bateau pneumatique avec à son bord 72 migrants qui ont quitté la Libye en mars 2011 en direction de l’Europe. Très vite en panne de carburant, le bateau finira par dériver jusqu’à s’échouer à nouveau sur les côte libyenne 14 jours plus tard. Sur 72 passagers, 63 ont perdu la vie, dont 20 femmes et 3 enfants. Ce qui...

0

Cartographies, morts et migrations

Camarades cartographes, je vais encore une fois vous parler de cartographie, Europe et migrations. Mais cette fois-ci, au lieu d’écrire, je vais vous parler directement, à travers une vidéo. En 20 ans, au moins 30 000 migrants sont morts ou portés disparus en essayant de rejoindre l’Union européenne. Depuis 2004, le réseau Migreurop s’attache à mettre en carte cette information. Au fil des mises à jour, une frontière mobile se dessine permettant d’appréhender la « géographie des morts » aux portes de l’Europe et son évolution. Mais au-delà de l’aspect strictement analytique, la carte ainsi dessinée devient un argument politique radical...

0

Des cartes dans vos têtes

Camarades cartographes, je parle aujourd’hui des cartes mentales. En géographie, la carte mentale est une méthode permettant de recueillir des informations spatiales. Il s’agit en fait d’une technique d’enquête permettant de collecter des informations sur un territoire donné. Introduites en Angleterre dans les années 1970 et appliquées dans un premier temps à l’espace urbain (Lynch, 1976), les cartes mentales permettent d’acquérir et collecter des « connaissances » spatiales individuelles et subjectives. Pour cela, la personne enquêtée est invitée à dessiner à main levée sa propre perception de l’espace géographique sur une feuille blanche. On parle alors de « sketch map » (« cartes-croquis » ou « cartes-esquisses »). Dans certains cas, en fonction des objectifs de l’enquête, le tracé...