R à l’usage des sciences sociales (avancé)

Peng2011

R permet de simplifier les chaînes de traitements d’analyse spatiale et de cartographie qui nécessitaient auparavant l’utilisation de nombreux logiciels. En permettant d’enchaîner dans un même langage des traitements statistiques, des traitements SIG et des opérations de représentation cartographique, le langage R devient aujourd’hui un outil précieux pour les sciences humaines puisqu’il qui permet de faire cohabiter dans un langage commun, libre et ouvert, des savoir-faire variés et complémentaires. Ce prérequis rend du même coup possible la publication, en même temps que l’article scientifique en tant que tel, des données et des codes sources traçant l’intégralité des traitements effectués, pour permettre in fine la reproductibilité des résultats. Car, comme l’écrivait justement Anatole France en 1889, dans sa nouvelle Balthasar,  « la science est infaillible ; mais les savants se trompent toujours ». Les résultats de la recherche scientifique doivent donc toujours être débattus et remis en cause. La publication des données et des codes R permettant  aux autres chercheurs de reproduire, valider ou au contraire contester les résultats d’une publication, est un moyen d’aller dans ce sens. Le sens d’une science en mouvement, en débat, et d’une recherche reproductible.

Dans l’optique de continuer à diffuser les méthodes et techniques liées au traitement et à la représentation de l’information géographique avec R, cette présentation réalisée le 21 mai 2015 à l’EHESS avec Timothée Giraud, montre comment réaliser des opérations de géocodage, de géotraitement et de calculs d’itinéraires (via notamment l’utilisation d’API comme OSM ou google Maps.). Cette présentation, qui fait suite à celle réalisée le 22 mai 2014 [lien], est disponible ici  : http://wukan.ums-riate.fr/RUSS/RUSS_2015/RUSS_2015.html

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *